Cem

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Aneuvien

[modifier] Étymologie

A priori, à rapprocher de l'adjectif cerem (passif 1 & 2).

[modifier] Particule passive

Cem /səm/.

À la différence du français et de bien d'autres langues, l'aneuvien n'utilise pas le verbe "être" (ere) comme auxiliaire d'un procès dont le sujet est le patient. Si on peut trouver des phrases comme à tœr • opan (la porte est ouverte), il ne s'agit que de la description d'un état. Par contre, dès lors qu'il y a un agent (et le complément qui en résulte), cette construction n'est plus de mise et cem entre en lice :

À tœr cem opna per àt fiynev = la porte est ouverte par le vent.

Dans l'exemple qui précède, le présent de la phrase française est traduit par un passé (parfait) aneuvien. Le passif présent aneuvien se traduit souvent par la voix active ou la voix pronominale en français :

ær horlar cem loot thóger = ces chemises se vendent bien.
à praskoos cem open pirláṅchav hoψev dekpent = le bordel ouvre en matinée à 15:00.

On retrouve d'autres nuances temporelles de la voix passive aneuvienne.

On retrouve cette particule au factitif avec des verbes comme dor (faire) ou læd (laisser) :

Ka cem dora goork = Elle s'est fait violer.
Or cem nep lædite hràg = Ne vous laissez pas spolier.

[modifier] Traductions

Elko : verbe en -a Uropi : vido + participe parfait (-en)
Espéranto : esti + participe passif (-ta) Volapük : pa- préfixe verbal

[modifier] Fichier:Derives.png Dérivés

[modifier] Volapük

[modifier] Nom commun

Singulier Pluriel
Nom. cem cems
/ˈd͡ʒem/ /ˈd͡ʒems/
Gén. cema cemas
/d͡ʒeˈmɑ/ /d͡ʒeˈmɑs/
Dtf ceme cemes
/d͡ʒeˈme/ /d͡ʒeˈmes/
Acc. cemi cemis
/d͡ʒeˈmi/ /d͡ʒeˈmis/

[modifier] Traductions

Chambre
Aneuvien : suvrœm Interlingua : camera Sambahsa : kamer
Elko : noroto Kotava : mawa Uropi : kamar
Espéranto : ĉambro Psolat : kamer Volapük : cem

[modifier] Fichier:Derives.png Dérivés

Cemil : chambrette.

Outils personnels