Eg

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Aneuvien

[modifier] Étymologie

Issu du latin EGO, via le féroïen ou le nynorsk, pour la même signification.

[modifier] Pronom personnel

Nom. eg
/ˈɛg/ /ə/
Acc. es
/əs/
Gén. en
/ən/
Circ. ev
/əf/
  • Je (pronom personnel)
Ce pronom n'est accentué que lorsqu'il est "plein" (eg), c'est à dire lorsqu'il
n'est pas suivi de deux consonnes successives (e preg orse rœkun nep).
n'est pas suivi d'une occlusive vélaire (G, K) ou uvulaire (Q).
Toutefois, on peut le rencontrer même dans ces conditions pour traduire "moi je", à la place de egiψ (je... moi-même) :
Siă Pavl diktă «eg klim das. : Alors, Paul dit : « moi, je l'aime ».
Le génitif (en = de moi) est notamment utilisé à la suite d'un pronom ou adjectif personnel indirect lorsqu'il n'est pas réfléchi[1]:
àt profesor lokùt ni ed neràpkaż en = le professeur parle à ma fille.
Ce génitif est également utilisé pour traduire "-ci".
Ær en • minus spændirene = ceux-ci sont moins chers.

[modifier] Traductions

Je, moi
Algardien : mel Englo : o Leryen : mel Sambahsa : io
Aneuvien : eg Espéranto : mi Migma : εγο Sylkælith : lëgh
Ba gai dun : na Gelota : ba Monari : ba Uropi : i
Baronh : fe Jarjanais : yeu Mundezo : me Thianshi : i
Canéen : ex K'aheny isweeny : ar Nespatais : xi Volapük : ob
Chilloïen : ig Kiétoréen : ie Psolat : ce Vorik: eki,
Elko : ro Kotava : jin Romanais : jo
  1. On ne le confondra pas avec l'adposition én :
    àt profesordak • én ed lerdax.= le professeur est sur son élève.
Outils personnels