Marteau

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Français

Marteau /maʁto/.

[modifier] Étymologie

De l'ancien français "martel", pris de MARTELLVS -I, lui-même une déformation de MARCELLVS -I, lui-même issu de MARCVLVS -I.


[modifier] Adjectif qualificatif

Invariable en genre :

L'est complèt'ment marteau cette meuf !


  • Dérangé, comme si on avait reçu des coups de marteau répétés sur certaines parties du cerveau.
    À force de n'être resté qu'entre eux pendant des années, voire des décennies, les membres de cette petite communauté ressassaient toujours la même chose et étaient devenu un peu marteaux.

[modifier] Traductions

Marteau
Aneuvien : tljutj, njærk Elko : gabmila Espéranto : frenezeta

[modifier] Nom commun

  1. Outil formé d'une masse fixée au bout d'un manche, souvent en bois.
    1. Servant à enfoncer des clous, des chevilles, des pointes (la masse est métallique)
    2. Servant à frapper sur un support posé sur une table (la masse est aussi en bois).
      Marteau de commissaire priseur.
  2. Petite masse, dans un piano, tapant sur une corde quand on enfonce une touche du clavier.
  3. Ancien dispositif, sur les portes, pour attirer l'attention de l'occupant des lieux.
  4. Os d'oreille.
  5. Dispositif formé d'une boule au bout d'une tige souple, que l'athlète lance le plus loin possible après avoir fait un ou deux tours sur lui-même.

[modifier] Traductions

Marteau
Aneuvien : mortel, mortaq (4) Kotava : myelga, kuni (5) Uropi : martèl
Elko : milo, milbabo (4 ) Psolat : martel Volapük : fög
Espéranto : martelo, frapilo (2 & 3) Rꞟ réformé : ttowa (1) Wágelioth : murth (1)
Interlingua : martello Sambahsa : hammer, kschong (3)

[modifier] Fichier:Derives.png Dérivés

Outils personnels