Mots intraduisibles

De Idéolexique.

Vous trouverez dans la liste ci-dessous des mots difficilement traduisible d'une langue à l'autre ou endémiques, propres à une culture donnée. Si l'en existe dans vos idéolangues respectives, n'hésitez pas à les ajouter.

Sommaire

[modifier] Liste des mots intraduisibles

[modifier] A

  • abbiocco (italien) : somnolence apparaissant après avoir mangé un gros repas.
  • affriolant (français) : sexy sans être tout à fait provocateur, excitant mais pas vulgaires (pour des dessous).
  • age-otori (japonais) : être encore pire après une coupe de cheveux.
  • aigrefin (français) : personnage maigre, au teint cireux, dont la dentition décatie et l’haleine fétide vous décourageront presque certainement de lui adresser la parole. Tant mieux d’ailleurs, car si vous le faisiez, il n’aurait de cesse que de vous dérober votre argent et de vous jouer tous les mauvais coups de la terre. Ne pas confondre avec le paronyme "aiglefin" qui désigne un poisson.

[modifier] B

  • baku-shan (japonais) : fille belle de derrière mais pas de devant.
  • ballot (français) : niais, bien sûr, mais aussi ressembler à un sac du même nom, mal fagotté, empaquetté à la hâte. C’est aussi être vaguement maladroit, peut être à cause de l’embompoint car ‘balourd’ n’est pas loin, il contient aussi, diffusément, l’idée de mal tomber, de ne pas être là au bon moment. C’est ballot, non?
  • bérézina (français) : exprime bien plus qu’un échec grave, une défaite.

[modifier] C

  • cafuné (brésilien) : décrit le fait de promener ses doigt dans les cheveu de quelqu'un.
  • cualacino (italien) : trace laissée par un verre d'eau sur une table.

[modifier] D

  • desenrascanço (portugais) : aptitude à improviser une solution rapide.
  • dépaysement (français) : définit le sentiment de bien-être ressenti par le fait de ne pas être chez soi. Il s’agit d’un mélange de désorientation, et de plaisir associé à de nouveaux environnements. Antonyme : mal du pays.
  • dor (roumain) : nostalgie de quelqu’un que vous aimez beaucoup.
  • duende (espagnol) : le mystérieux pouvoir qu’une œuvre d’art peut exercer profondément sur une personne.

[modifier] E

  • emberlificoté : se dit d'un récit compliqué, vaguement malhonnête mais au final, plutôt joli.

[modifier] F

  • filotimo –(grec) : un ami d’honneur, mais implique aussi de la dignité, de la fierté, du sacrifice et du respect.
  • formacja (polonais) : désigne un état d’esprit et une culture propre à une génération.

[modifier] G

  • gattara (italien) : décrit une femme, souvent vieille et solitaire, qui consacre sa vie aux chats.
  • girbutz (hébreu) : Se gratter les couilles (littéralement) / Traîner, ne rien faire.
  • gourgandine (français) : Une jolie fille pas avare de ses charmes, mais aussi un peu stupide.
  • goya (urdu) : La sensation de crédulité qui survient lorsqu' une histoire qu'on sait fausse nous est vraiment, vraiment bien racontée.
  • gufra (arabe) : quantité d'eau que l'on peut contenir dans la paume d'une main.

[modifier] H

  • hyggelig (danois) : se dit d'un endroit douillet, confortable et intime.

[modifier] I

  • iktsuarpok (inuit) : L'impression mêlée d'impatience qu'on a lorsque quelqu'un est sur le point d'arriver et qui nous incite à sortir vérifier.
  • inat (serbe) : blesser quelqu’un d’autre ou lui porter préjudice, mais en même temps se faire du mal à soi-même par la même occasion parce que l’on est têtu.

[modifier] J

  • jhali (hindi) : Une fille têtue et stupide mais pas méchante. Peut être utilisé comme insulte ou comme synonyme d'attachante.
  • jaksaa (finlandais) : Ce verbe peut être utilisé dans beaucoup de situations pour designer le manqué d’entrain à faire quelque chose.
  • jayus (indonésien) : Une blague tellement pas drôle qu'elle fait rire. Mot français proche : "nanar" (pour un film).

[modifier] K

  • kaapshljmurslis (letton) : sentiment d’être à l’étroit dans le transport en commun aux heures de pointe.
  • komorebi (japonais) : C'est la lumière du Soleil qui filtre à travers les feuilles des arbres.
  • koselig (norvégien) : La signification de ce mot est bien plus profonde que le simple “cosy” anglais. Il peut comprendre des situations, des nouvelles ou des gens, comme par exemple des amis ou des enfants avec un sourire plaisant et koselig.

[modifier] L

  • lagom (suédois) : Ce mot induit l’idée de « assez », « suffisamment », « moyen », « optimal » ou « convenable ». il désigne une situation qui n’est pas trop, ni pas assez, telle que dans “lagom lång” (la bonne mesure) ou “lagom varmt” (la chaleur optimale).
  • leiliviskaja (estonien): personne qui mets de la vapeur dans le sauna en jetant de l’eau sur les pierres chaudes.
  • litost (tchèque) : désigne un état d’angoisse et de tourment créé par la vue soudaine de sa propre misère.

[modifier] M

  • mamihlapinatapai (yagan) : Un regard partagé entre deux personnes dont chacun espère que l'autre va prendre l'initiative de quelque chose que les deux désirent mais qu'aucun ne veut commencer. C'est le mot le plus "succint" du monde selon le Guiness Book des Records
  • mångata (suédois) : reflet du clair de lune sur la surface de l'eau.
  • mitonner (français) : passer du temps à cuisiner un plat, y mettre de soi-même dans l’espoir non pas d’approcher la perfection, mais de (se) faire plaisir.

[modifier] N

  • nanar (français) : film si mauvais qu'il en devient comique (ou en anglais "movies so bad they're good")


[modifier] P

  • palegg (norvégien) : désigne tout ce qui peut se mettre entre deux tranches de pain.
  • panapo'o (hawaïen) : fait de se gratter la tête pour se souvenir de quelque chose.
  • pochemuchka (Russe) : Quelqu'un qui pose beaucoup de questions.
  • prozvonit (slovaque, tchèque) : désigne le fait d’appeler un téléphone mobile et de laisser sonner une seule fois, de sorte que la personne appelée rappelle, permettant au premier appelant de ne pas dépenser de l’argent.

[modifier] S

  • saudade (portugais) : état d’esprit de profonde nostalgie pour quelque chose ou quelqu’un que l’on regrette et qui est perdu à jamais.
  • schadenfreude (allemand) : Il désigne (malheureusement) la sensation de plaisir ressenti par le fait de voir le malheur d’un autre, particulièrement lorsque l’on n’aime pas la personne concernée.
  • sobremesa (espagnol) : discussion qui a lieu après un repas.

[modifier] T

  • talaka (biélorusse) : désigne l’assistance mutuelle dans une communauté ou un village. La personne qui aide un ami ou un voisin dans sa maison ou son champ n’attend rien d’autre qu’un bon repas partagé à la fin de la journée.
  • tartel (écossais) : désigne l’acte d’hésiter lorsque l’on présente quelqu’un parce que l’on a oublié son nom.
  • tinga’ (iban) : Un bout de nourriture coincé entre les dents.
  • torschlusspanik (allemand) : Littéralement «panique de la porte fermée», ce mot intraduisible allemand exprime la crainte de perdre ses possibilités à cause de la vieillesse.
  • tretar (suédois) : nom donné à la troisième tasse de café que l'on sert à quelqu'un.

[modifier] U

  • utepils (norvégien) : nom d'une bière que l'on boit dehors.

[modifier] V

  • vedriti (-slovène) : verbe signifiant «se mettre à l’abri de la pluie»
  • verschlimmbessern (allemmand) : empirer une situation en essayant de l'améliorer.
  • voorpret (hollandais) : littéralement «pré-fun”. Il désigne le sentiment de plaisir que l’on peut ressentir avant que ne s’accomplisse un événement.

[modifier] W

  • waleinsamkeit (allemand) : fait de se retrouver seul dans la forêt.
  • wintercearig (vieil anglais) : Tristesse qu'on ressent quand l'hiver est long et froid.

[modifier] Y

  • yakamoz (turc) : reflet du clair de lune sur la surface de l'eau.

[modifier] Liens

Outils personnels