Nuit de neige (elko)

De Idéolexique.

ElkoTextes en elko

[modifier] Kina Noko

. gara lepo kinnia , boda tu soawa .
. ne gelo , ne gilo ; nanta dėno dana .
. bu gaude gilba , kėno tėosa ,
. gauta peala kero tapoe gelia .


. dane gėlo ranoe , dane tupkomo igėboe
. betmeo bau lolai nanta lorioe ;
. nupa itano sebai sesoe .
. kinnia babmaro ga tu isaso .


. Selo bida tu kinnia tu risa dadai .
. risa go u lako gara sizo rano .
. go tabi telo te tėsa ilamo ,
. tu , lamia nanta nupo , dadai neli iro .


. tu ilako loli iroe idilo go gini .
. paba ibolo go nepie waki ;
. tu kino dolai bikoe , tėse ,
. taga iriso u niawa bolo .


. A ! kėla noko u inzelo !
. wisa rilo gagi tu dadaki ibenego
. iho , dane u doka gimleo wėnnoroe ;
. ne kau nori wisa isaboe .


. nupa itanoe lina lėpisoa
. igo buna , gaga , giaza ;
. igo lami kino te pėata lamo .
. litia wesu nolo noko ne waki .


Traducteur : Ziecken

[modifier] Nuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.


Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.


La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.


Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.


Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.


Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont , tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.


Auteur : Guy de Maupassant

Textes & traductions : Nuit de neige
Outils personnels