Ob

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Aneuvien

[modifier] Fichier:Etymo.png Étymologie

Du latin OB (en face de).

[modifier] Fichier:Def.png Adposition

... à usages multiples.

Ob /ɔb/.

  1. En tant que préposition, elle indique une position :
    àt baard • ob àt valev = le sac est contre le mur.
    àt medíkad midă à stetockoψ ob med pektres = le médecin (♀) mit le stéthoscope contre ma poitrine.
    Ainsi, comme dans in, en, sub, le cas de déclinaison varie selon l'existence d'un mouvement dans la direction de...
  2. En tant que postposition, elle indique une hostilité et le complément situé devant est toujours à l'accusatif (comme la préposition OB latine). Ainsi, on aura...
    Tev er cem erer briydane, ka ere ob ev; vydaw, ka • es ob. = Quand nous étions fiancés, elle était contre moi (collée à moi) ; aujourd'hui, elle est contre moi (hostile).

Ainsi, la position de ob change le sens de certains verbes :

  1. Avec zlàn = lancer :
    Da zlàna àt bals ob àt vals = il a lancé la balle contre le mur (pour qu'elle rebondisse)
    Da zlàna à stoons àt vytres ob = il a lancé la pierre contre la vitre (pour briser cette dernière).
  2. Avec posfaar (mais aussi posgæn...) = suivre :
    La posfaare ase = on les suit (on est derrière eux, ce sont eux qui ouvrent le chemin)
    La posfaare ob ase = on les suit (on les file, pour savoir où ils vont)
    La posfaare ase ob = on les suit (on les pourchasse, pour les rattrapper)

mais, s'il s'agit vraiment d'une traque, on dira plutôt : la obfaare : ce qui nous envoie vers le préfixe.

[modifier] Fichier:Trad.jpg Traductions

Contre
Arwelo : dju (1), anti (2) Kotava : kak- (1), kev- (2)
Elko : rabau (1), rabou (1), labe (2) Psolat : konter
Espéranto : ĉe (1), kontraŭ (2) Uropi : gon
Kotava : contra


[modifier] Fichier:Def.png Préfixe

Utilisé devant des noms pour donner une idée d'hostilité, de malveillance. Ainsi, on aura, en plus de l'exemple précédent :

  • obdòp = doubler (trahir)
  • obgæn, obfaar = poursuivre (traque)
  • obgèven = livrer (quelqu'un)
  • oblovsàrdes = rabaisser (humilier)
  • obmástes = dominer (avec une idée négative : dominer qqn, dominer un pays) etc.

Toutefois, ce n'est pas systématiquement le cas : par exemple des mots comme obkáge (grimper), obválăr (treillage de mur) utilisent le premier sens.

Fichier:Attn.png On ne confondra pas avec le préfixe antonymique anto-.

[modifier] Sambahsa-mundialect

[modifier] Fichier:Etymo.png Étymologie

Du latin OB "en face de".

[modifier] Fichier:Def.png Préposition & conjonction

Ob : /ob/

  1. À cause de
  2. Parce que.

[modifier] Fichier:Trad.jpg Traductions

Aneuvien : sĕr (1), sĕrtep (2) Espéranto : pro (1), ĉar (2), tial (2) Psolat : coset (1), perkes (2)
Arwelo : dale (1), al (2) Interlingua : proque (2) Uropi : bekòz (1), par (2)
Elko : wene (1), bėte (1)
wenu (2), wepu (2)
Kotava : golde (1), kir (2) Volapük : kodü (1), demü (1), bi (2)

[modifier] Volapük

[modifier] Fichier:Def.png Pronom personnel

Nom. ob
/ɔb/
Acc. obi
/obi/
Gén. oba
/oba/
Dat. obe
/obe/

Première personne du singulier. Utilisé seul, il traduit le pronom français tonique "moi" ; sinon, il est utilisé en tant que flexion de conjugaison derrière un verbe :

äbinob = j'étais.

Le pluriel (nous) s'obtient simplement en rajoutant un -S :

löfobs = nous aimons.


[modifier] Fichier:Trad.jpg Traductions

Je, moi
Aneuvien : eg Englo : o Monari : ba
Arwelo : me Espéranto : mi Psolat : ce
Ba gai dun : na Gelota : ba Sambahsa : io
Canéen : ex Jarjanais : yeu Uropi : i
Chilloïen : ig Kotava : jin Volapük : ob
Elko : ro Migma : εγο Vorik: eki,
Outils personnels