Qyt

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Aneuvien

[modifier] Étymologie

Mot a priori sans motivation autre que la brièveté de sa prononciation : une voyelle brève entre deux occlusives[1]

[modifier] Adjectif qualificatif

Qyt /qɪt[2].

Qyt concerne la plupart des sens non attribués à qit (taille, nombre), sans pour autant concerner l'âge (nexàv-) ou la parenté (neràp- pour les animaux (parenté directe) ; loeja- pour les humains, par rapport aux grands parents). Il ne concerne pas non plus l'affection, pour laquelle les affixes comme lu- peuvent être utilisés.

On aura par conséquent :

ùt qyt kryp = une petite grippe
àr qyte dùr = les petites gens
ed qyt famil = ta petite famille
ùt qytmásterdak = un petit-maître.

Ce terme n'est pas, de lui-même, péjoratif (sauf peut-être pour les deux derniers exemples). Si on veut lui attribuer une valeur négative, on lui attribuera le préfixe nech- :

Or arrenar zlànuna ùt Parżags; vetdetev, æt • nechqýt! = Vous prétendez avoir lancé une flèche du Parthe ; en vérité, c'est petit.

Fichier:Syno.png Parsynonyme : le diminutif -in

ù kripyn.

[modifier] Traductions

Petit
Aneuvien : qit (1), qyt (2), nexàv (2/2)
dvonàt (2/3), ulnàt (2/3)
nechqýt (2/4) loeja- (3)
Kotava : pinaf (1)
omaf (1), abic (1/1)
Uropi : miki (1 & 2), pos- (3)
Diarrza : dai (1) Mundeze : deta (1), tidega (?), to- (1/1 & 2) Volapük : smalik (1)
negeilik (1), nemödik (1/1)
Elko : wina (1 & 2), burido (3) Nespatais : ib Wágelioth : pae (1)
Espéranto : malgranda (1)
malgrandnombra (1/1), nepo (3)
Psolat : pikle (1), pik (2)
Interlingua : parve (1 & 2) Sambahsa : {smulk, lytil
pekeni} (1), eln (2/2)
  1. Même si d'autres mots sans aucun rapport ont cette même structure, comme gat.
  2. /kɪt/ passe aussi.
Outils personnels