Sa

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Deyryck

[modifier] Fichier:Etymo.png Étymologie

A priori.

[modifier] Fichier:Def.png Mot adaran

Sa /sa/

ou

So /so/

ATTENTION : les mots Sa et So peuvent également parfois être considérés comme des mots de Phark, c'est pourquoi ils possèdent une accentuation dans les mots de Phark. Ils sont, en revanche, des mots adarans.

Leur utilisation est à la fois simple et complexe. Complexe parce que même si leurs utilisations sont simples, elles sont très variées, il est à vrai dire presque impossible de les lister. C'est pourquoi ils peuvent parfois être vu comme des mots de Phark pour différencier certaines utilisations

[modifier] Oui/Non

Ils servent en premier lieu à traduire oui et non. Mais d'une manière différente du français. Oui correspond à confirmer le sens d'une question ou d'une phrase, et non à la nier.

La différence :

En français :

Elle ne viendra pas? - Non

Le non signifie ici qu'elle ne viendra pas, confirmant donc le sens de la phrase.

En Deyryck :

Rakopônnan - So

Le so, qui se traduira du coup "si", signifie qu'elle viendra, car il nie le sens de la phrase.

Notez que comme beaucoup de mots, voir tous, on pourra les retrouver sous forme de verbe :

Uidji rakopôn dir' ihanapa at raswa : Je lui ai demandé si elle allait venir puis elle m'a dit que non.

Ici "raswa" (ra so a) signifie : elle a dit non.

[modifier] Ni, ni / comme

Les "so" peuvent se succéder pour former notre forme de "ni, ni". Ou bien "non plus".

Exemple :

So ti so ra so ès ilokwo ano so laka' : Je ne deteste ni toi, ni elle, ni eux, mais je ne vous aime pas non plus.

Les "sa" qui se succèdent peuvent avoir un sens proche du "as" en anglais. Mais leur sens est en réalité totalement dépendant de la situation :

Exemples :

Vous retrouvez un ami à son appartement alors qu'il vient de revenir en ville :

Sa tiséda sa dit ikopa' : Comme tu es ici, je suis venu te voir(à toi).

Vous allez au même endroit qu'un ami, il vous demande pourquoi/comme vous êtes venu ici.

Sa tiséda sa dit ikopa' : Je suis venu ici de la même manière/pour les mêmes raisons que toi.

Etc...

[modifier] Contrairement à

En alternant "so" puis "sa" on pourra alors trouver des formes similaie à notre "contrairement à".

Exemples :

So aha èskanali sa akta ilya : Contrairement à eux qui veulent tout détruire, je veux la paix.

[modifier] Légère surenchère

Au tout début d'une phrase, il peuvent servir de légère surenchère.

Exemple :

Sa ti yatalya : Je veux vraiment t'aider.

NB :

Pour traduire : Oui, je veux t'aider. Il suffit d'ajouter une virgule : Saw ti yatalya

So ti yatalina : Je ne veux vraiment pas t'aider.

[modifier] Constat

Dans la précédente partie, "so" est avec un phrase négative, "sa" avec une positive. Dans le cas contraire, on traduit alors un constat, parfois un peu fataliste, mais toujours léger.

Exemple :

Sa dit' sérana iyanaréina : Je ne peux tout simplement pas arrêter de penser à toi.



[modifier] Fichier:Trad.jpg Traductions

[modifier] Gyel

[modifier] Nom commun

Calque du tibétain ས། sa (terre).

glyphe :

pinyin gyel : sa /sa˥/

  • terre, sol (2 & 3 – surface et matière)

[modifier] Traductions

Terre
Aneuvien : fœṅg Gyel : sa Uropi : ter
Elko : gėno Kotava : taway, taweda Volapük : glun
Espéranto : agraro iNedjena : yalesa Wágelioth : dharda


[modifier] Fichier:Derives.png Dérivés

Outils personnels