Tromper

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Français

[modifier] Étymologie

Assimilé à... "trompe"!

[modifier] Verbe

... du premier groupe, se conjuguant comme "aimer"... un(e) autre ? (3).

  1. Induire en erreur :
    Nous avions été trompés par le temps... qui se déroulait un peu plus vite sur cette planète.
    1. En déduction, avec la voix pronominale : commettre une ou des erreurs :
      Ça fait la deuxième fois que vous vous trompez, inspecteur ! Je vais finir par avoir des doutes sur vos compétences.
  2. Abuser de la confiance de quelqu'un, duper :
    Ce comte avait trompé son roi.
  3. Rompre sa fidélité à quelqu'un auquel on est lié (mariage, surtout) :
    Il dit : « c'est pas "tromper", que c'est juste pour l'hygiène »
    Mais si sa femme l'imitait, il l'assommerait à coup d'beignes. (Renaud : Mon beauf).
  4. Passer outre :
    Tromper le temps, la faim.

[modifier] Traductions

Tromper
Algardien : asnihibe (1) Espéranto : trompiĝi (1), erarigi (1)
erari (1/1), malfideli (2 & 3), perfidi (2 & 3)
adulti (3)
Sambahsa : dreugh (1), oisfall (1/1)
Aneuvien : obreanes (1 & 2)
nutràdes (3), lorèd hwas (4)
Interlingua : deluder (1)
errar (1/1), dupar (2)
Uropi : trugo, iro (1/1)
Elko : reli (1) Kotava : ortá ()
resté, (), coé
Volapük : cütön, citön (1/1)

[modifier] Fichier:Derives.png Dérivé

Outils personnels