Dvo

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Aneuvien

[modifier] Étymologie

Du suédois två (2), le T étant vocalisé en D.
du russe два /dva/, le A étant fermé en O.

[modifier] Numéral

Dvo n'est pas un cardinal[1]. Le cardinal qui lui correspond est tiyn. Dvo est utilisé notamment pour les unités des numéros d'imatriculations, ou bien de coordonnées postales ou géographique (s'il n'y a pas d'unités derrière). Ainsi, on dira

quàtek-tiyn kilomètreve fran àt pùz-pœṅtev = à 42 kilomètres du point de départ ;
mais kilomètrev quàtek-dvo = au kilomètre 42.

Dvo est également utilisé pour les heures et les dates, dans les mêmes conditions :

ar ere diktar ni es «noàmbrev dvo», do eg waada reen tiyn deawe = ils m'avaient dit « le 2 novembre », mais j'ai encore attendu deux jours ;
æt æstam cem klosen hoψev tinek-dvo = ce bar ferme à 22:00.

On le trouve aussi dans :

à tramdùlen numar dvo = la ligne 2 du tram ; mais pas dans
àt busdùlen numar tinèrent = la ligne 200 du bus.

Dvo est utilisé pour décrire le chiffre 2 lui-même. Dans ce cas, il peut même être décliné, comme un nom commun (contrairement aux lettres, invariables) :

da fàk ed dvose kes ur zed = Il fait ses 2 comme des Z.

[modifier] Traductions

Deux
Algardien : di Gelota : ĉa Na'vi : mune Sambahsa : dwo
Aneuvien : dvo, tiyn Greedien ancien : phiyep, phi Nardar : di Sprakan : piti
Arwelo : bi Helfina : nan Navosci : Ra Uropi : du
Ba gai dun : do Kátsit kinlillu : tatl Nespatais : cur Versan : dos
Canéen : dāi Kieli : ein Planeta : dwa Volapük : tel
Elko : nutta Kotava : toloy Proto-Alek : dvå, it Wágelioth : nág (m.), gwi (f.)
Espéranto : du Lobjan : re Psolat : du


[modifier] Fichier:Derives.png Dérivés


  1. Ce numéral fut entré dans la langue aneuvienne pour répondre à un besoin, en numérotation, d'avoir pour chaque chiffre de 0 à 9, une lettre différente. Tiyn ne pouvait pas convenir, tern commençait par la même lettre.
Outils personnels