Nep

De Idéolexique.

(Différences entre les versions)
m ({{dér}})
m
Ligne 14 : Ligne 14 :
:Derrière le verbe ou une particule modo-temporelle comme ''ere, mir, kjas'', elle exprime une tournure négative courante :
:Derrière le verbe ou une particule modo-temporelle comme ''ere, mir, kjas'', elle exprime une tournure négative courante :
::''Da bev nep làx'' = Il ne boit pas de lait.
::''Da bev nep làx'' = Il ne boit pas de lait.
-
::''Eg mir nep pùz àt fejs kràsdaw'' = Je n'irai pas à la fête demain.
+
::''Eg mir nep pùze àt fejs kràsdaw'' = Je n'irai pas à la fête demain.
:Placée entre le sujet et le verbe, elle exprime une tournure négative emphatique (un peu l'équivalent de ''[[Vol#Kotava|vol]]'' en kotava).
:Placée entre le sujet et le verbe, elle exprime une tournure négative emphatique (un peu l'équivalent de ''[[Vol#Kotava|vol]]'' en kotava).
::A nep lyzhen devèr tern heptawe'' = Il ne pleut pas du tout depuis trois semaines.
::A nep lyzhen devèr tern heptawe'' = Il ne pleut pas du tout depuis trois semaines.

Version du 20 mai 2022 à 14:10

Sommaire

Aneuvien

Étymologie

Nep est l'agglutination de ne (français, polonais, tchèque, espéranto, uropi, elko...), terme commun à plusieurs langues pour exprimer la négation et de ep, particule aneuvienne utilisée dans maintes circonstances.

Peut être pris aussi comme apocope du français "ne pas".

Particule

Nep /nəp/.

Cette particule a un sens légèrement différent selon la place qu'elle tient dans la phrase :

Derrière le verbe ou une particule modo-temporelle comme ere, mir, kjas, elle exprime une tournure négative courante :
Da bev nep làx = Il ne boit pas de lait.
Eg mir nep pùze àt fejs kràsdaw = Je n'irai pas à la fête demain.
Placée entre le sujet et le verbe, elle exprime une tournure négative emphatique (un peu l'équivalent de vol en kotava).
A nep lyzhen devèr tern heptawe = Il ne pleut pas du tout depuis trois semaines.
En début de phrase
Soit il exprime une phrase interronégative si la ponctuation adéquate est présente :
Nep o dev pùze kollezhes vynebav? = Ne devais-tu pas aller au collège ce matin?
soit il exprime une phrase dont la négation porte sur le sujet :
Nep daniψ ere kœm æt gaṅges = Ce n'est pas lui qui était avec cette bande de malfrats.
... ou un complément situé en emphase :
Nep Arsenal-ev da spiyl = Ce n'est pas à Arsenal qu'il joue[1]

Le nom situé derrière peut être à n'importe quel cas, selon la fonction qu'il occupe dans la phrase. On fera toutefois une différence (partitif dans le deuxième cas de figure) entre :

Nep potàzh ep in æt spislístev = Il n'y a pas de soupe dans ce menu[2].
Nep potàzhen ep in æt baasev = Il n'y a pas de soupe dans cette assiette.

Traductions

Ne pas
Aneuvien : nep Espéranto : ne, nek Sambahsa : ne
Ba gai dun : nau Interlingua : non Uropi : ne
Chilloïen : mei Kotava : me Volapük : ne
Elko : ne Mundeze : no
Englo : note Nespatais : rs

Interjection

Nep /ˈnɛp/[3]

Traductions

Non
Algardien : na Interlingua : non Planeta : non
Aneuvien : nép Klingon : ghobe' Psolat : no
Ba gai dun : nau Kotava : me Sambahsa : no
Chilloïen : mei Latino sf : non Sindarin : law
Deyryck : so Lojban : na Toki Pona : ala
Elko : ne Mondlango : ne Uropi : ne
Espéranto : ne Mundeze : no Volapük : no
Ido : no Na'vi : kehe


Fichier:Derives.png Dérivé


  1. En comparaison avec :
    Nep Arsenal-ev da spiyl? = N'est-ce pas à Arsenal qu'il joue ?
  2. À comparer avec : Potàzh nep in æt spislístev = La soupe n'est pas dans ce menu.
  3. Cas rarissime en aneuvien d'homographie non homophonique, expliqué par le caractère tonique de l'interjection par apport à celui, atone, des particules. Peut être pallié par un accent redondant : nèp.
Outils personnels