Tœsaṅd

De Idéolexique.

(Différences entre les versions)
m
(raductions : ajout du sambahsa)
Ligne 33 : Ligne 33 :
|-
|-
|Ba gai dun : [[cen]]
|Ba gai dun : [[cen]]
-
|Uropi : [[tilie]]
+
|Sambahsa-mundialect : [[Mil#Sambahsa-mundialect|mil]], [[tusent]]
|-
|-
|Elko : [[nonta]]
|Elko : [[nonta]]
-
|Volapük : [[Mil#Volapük|mil]]
+
|Uropi : [[tilie]]
|-
|-
|Espéranto : [[Mil#Espéranto|mil]]
|Espéranto : [[Mil#Espéranto|mil]]
 +
|Volapük : [[Mil#Volapük|mil]]
|}
|}

Version du 23 mai 2014 à 15:00

Sommaire

Aneuvien

Fichier:Etymo.png Étymologie

Issu de l'anglais thousand ou de l'allemand Tausend.


Fichier:Def.png Nom numéral

Tœsaṅd est un nom, ce qui signifie qu'il est lui-même déclinable (s'il est écrit entièrement, lire la suite) et que le syntagme qui le suit immédiatement (donc non séparé par un autre numéral) est au génitif pluriel. Il se décline comme kaṅd.

/tuːsɑ̃nd/.

tiyn tœsaṅde rylne roozene = 2000 belles roses ;
tiyn tœsaṅd ċèrent rooze = 2100 roses ;
ep or pòten rœṅte tœsaṅdes stellene in àt liylev? = pouvez-vous compter mille étoiles dans le ciel ?

Lorsqu'il est dans une construction plus complexe, il perd sa caractéristique grammaticale et se fond dans l'ensemble nominal :

Tinek-tinœsaṅd quatèrent-segek-ok mikrobe = 22 468 microbes.

Cependant, il "prend" l'accent tonique à ċèrent (ou ses dérivés) en cas de nombre composé sans dizaines ni unités :

tinsaṅd quaterentœsaṅde laṅdlívdune[1]= 1 400 000 hab.

Fichier:Attn.png Précaution

On tâchera de ne pas confondre -tinœsaṅd (2 xxx) avec tinsaṅd (million), même chose pour -ternœsaṅd, -quatœsaṅd....

Fichier:Trad.jpg Traductions

Arwelo : tcan Kotava : decitoy
Ba gai dun : cen Sambahsa-mundialect : mil, tusent
Elko : nonta Uropi : tilie
Espéranto : mil Volapük : mil

Fichier:Derives.png Mots dérivés

  • Tœsaṅdas : 1000ment
  • tœsaṅdax : 1/1000
  • tœsaṅden : 1000e
  • tœsaṅdersyn : millier
  • tœsaṅdper : 1000 par 1000

& les noms en -saṅd.


  1. Mais tinsaṅd quatèrent-tinekœsaṅde laṅdlívdune = 1 420 000 hab, à cause du trait d'union qui sépare quatèrent et tinekœsaṅde.
Outils personnels