Écriture runique cursive

De Wikiaegis.

Alors que la plupart des futhark traditionnels ne possèdent pas d'écriture cursive, le rundar quant à lui en dispose d'une. Celle-ci fut créée le 2 juin 2008.


Sommaire

Écriture cursive

Cette police appellée "runicursiva" comporte certaines spécificités.

Les lettres

Image:f_runicursiva.jpg vaut f Image:u_runicursiva.jpg vaut u Image:th_runicursiva.jpg vaut th Image:a_runicursiva.jpg vaut a Image:r_runicursiva.jpg vaut r Image:k_runicursiva.jpg vaut k Image:g_runicursiva.jpg vaut g
Image:w_runicursiva.jpg vaut w Image:h_runicursiva.jpg vaut h Image:n_runicursiva.jpg vaut n Image:i_runicursiva.jpg vaut i Image:j_runicursiva.jpg vaut j Image:y_runicursiva.jpg vaut ė Image:p_runicursiva.jpg vaut p Image:z_runicursiva.jpg vaut z
Image:s_runicursiva.jpg vaut s Image:t_runicursiva.jpg vaut t Image:b_runicursiva.jpg vaut b Image:e_runicursiva.jpg vaut e Image:m_runicursiva.jpg vaut m Image:l_runicursiva.jpg vaut l Image:ng_runicursiva.jpg vaut ng Image:o_runicursiva.jpg vaut o Image:d_runicursiva.jpg vaut d

Les signes diacritiques

Il existe 7 signes diacritiques :

  • Le point suscrit : Utilisé pour les majuscules et les capitales (uniquement pour les noms propres).
  • Le double point suscrit ou tréma : utilisé pour éviter la sucession de deux lettres identiques.
  • Le point inscrit : Utilisé pour les ingamas transcrits aussi au moyen d'une apostrophe (surtout dans l'alphabet latin).
  • Le point souscrit : Utilisé en début et fin de phrase, il correspond à notre point. Il marque un changement de phrase, il est aussi appellé signe fort.
  • Le double point souscrit ou tréma souscrit: Utilisé milieu de phrase, il correspond à notre virgule. Il marque une pause dans la phrase, il est aussi appellé signe faible.
  • Le tiret souscrit : Utilisé en guise de point d'exclamation.
  • Le virgule souscrite ou cédille: Utilisée en guise de point d'interrogation
  • Les trois points souscrits : Utilisés en guise de points de suspension


La ponctuation

La ponctuation peut se faire au moyen de signes diacritiques souscrits ou au moyen de la ponctuation traditionnelle.

La barre d'écriture

A l'instar de l'écriture runique traditionnelle, l'écriture runique crusive ou runicursiva utilise des barres d'écriture. Toutefois, contrairement à l'écriture runique traditionnelle qui en place au dessus et au dessous de l'inscription runique, le cursiva n'en utilise qu'une seule au dessus. Mais ceci uniquement, dans des fins artistiques ou pour mettre en relief un segment de phrase comme le ferait les parenthèses ou les crochets qui n'existent pas dans cette écriture.

Echantillon

Babela Keso

Nanta telo niti’za wopa asko tu ikeno

  • Alphabet runique :
  • Alphabet latin : Nanta telo niti’za wopa asko tu ikeno.
  • Traduction : La terre entière utilisait la même langue et les mêmes mots.


Texte complet :


Traduction par : Ziecken

Outils personnels