Écriture stoïchédon

De Wikiaegis.

La typologie runique est un classement organisé des runes du rundar. Les quarante-neuf runes du Rundar se répartissent en quatre familles :


  1. Les Nabruns ou "runes d’écritures"
  2. Les Rarruns ou "runes ponctuelles"
  3. Les Tauruns ou "runes numériques"
  4. Les Detruns ou "runes additionnelles"


Sommaire

Les Nabruns ou runes d'écriture

Au nombre de vingt-quatre, Les nabruns ne sont utilisées que pour l’écriture. Elles traduisent les différentes sonorités de la langue et permettent la formation des mots. A chacune de ces vingt-quatre runes est attribuée une lettre de notre alphabet : c’est la translittération.


F F U U Th Th A A R R K K G G W W H H

N N I I J J E' E' P P Z Z S S T T B B

E E M M L L Ng Ng O O D D


Les vingt-quatre runes d’écriture se disposent dans un ordre différent de celui dont nous avons l’habitude. Cet ordre est appelé ordre runique, par opposition à l’ordre dit alphabétique. Cette séquence de vingt-quatre runes est appelée futhark dans la tradition germanique et morrun dans la terminologie elkanne.


Ordre alphabétique

A B D E F G H I J K L M N O P R S T U W Z Ė

Ordre runique

F U Th A R K G W H N I J Ė P Z S T B E M L Ng O D

Les Rarruns ou runes ponctuelles

Au nombre de trois, elles représentent tous les signes de ponctuation. Le hasard fait bien les choses puisque d’un point de vue étymologique, on observe une certaine corrélation. Ainsi, les runes ponctuelles traduisent la ponctuation et ne sont formées que de points :

  • A. La rune ponctuelle Nuna espace, zéro : Lorsqu'elle se présente sous sa forme ponctuelle : Fichier:Rara nuna.jpg elle indique l’espace, la séparation entre de deux mots, mais lorsqu'elle est employée sous sa forme runique espace, zéro elle indique la valeur zéro.
  • B. La rune ponctuelle Noza pause : Lorsqu'elle se présente sous sa forme ponctuelle : Fichier:Rara noza.jpg équivaut à tous les signes de ponctuation accessibles avec la touche « MINUSCULE » d’un clavier informatique Azerty : la virgule, le point virgule, les deux points et le point d’exclamation. De manière générale cette rune marque une pause, mais lorsqu'elle est employée sous sa forme runique espace, zéro elle indique le séparateur décimal (traduit en français au moyen d'une virgule).
  • C. La rune ponctuelle Muna point : Lorsqu'elle se présente sous sa forme ponctuelle : Fichier:Rara muna.jpg elle équivaut à tous les signes accessibles avec la touche « MAJUSCULE » d’un clavier informatique français: la point, le slash, le point d’interrogation. Il est également à noter qu’il démarre systématiquement une phrase, mais lorsqu'elle est employée sous sa forme runique espace, zéro elle indique les fractions.

Les Tauruns ou runes numériques

Au nombre de neuf, elles représentent tous les chiffres, et par extension, permettent de former tous les nombres. Les autres cultures utilisant le futhark n’ont pas de système de numérotation proprement dit. Les chiffres et les nombres sont en fait des valeurs attribuées aux runes elles-mêmes, comme les lettres hébraïques de la Kabbale. Cela s’appelle la gématrie. En revanche, en elko, il existe neuf runes uniquement dédiées à cet usage numérique, elles n’ont donc pas de valeur alphabétique. Elles sont présentées ci-dessous dans leur ordre croissant. Ce même ordre sera respecté au sein du Rundar.


1 1 2 2 3 3 4 4 5 5 6 6 7 7 8 8 9 9

Et le zéro ...

Il n’existe pas de signe graphique pour représenter le zéro. En effet, le système numérique elkan ne nécessite pas son usage. Cependant il est d’usage d’employer la rune Nuna , qui marque une sorte d’ensemble vide.

Les Detruns ou runes additionnelles

Au nombre de neuf, ces runes sont employées pour accompagner les autres runes du rundar. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont souvent omises du Rundar.

  1. La rune directionnelle ou Sewa sewa : c'est une rune indiquant le sens d'écriture. En effet, l'écriture runique offre la possibilité d'écrire dans tous les sens. Il suffit pour cela de placer cette rune en début de texte pour en connaître le sens d'écriture. Par défaut on utilise le sens GDHB[1].
  2. La rune Waba Fichier:Waba.jpg : Elle est utilisée pour les titres.
  3. La rune discursive ou Wina Fichier:Wina.jpg : cette rune est utilisée rapporter un discours, à ce moment-là, elle se place de part et d'autre du message, elle équivaut aux guillemets..
  4. Les barres d’écritures ou Shega Fichier:Shega.jpg : il s’agit de deux barres parallèles horizontales qui délimitent l’écriture runique. Elles ne sont pas obligatoires mais juste esthétiques.
  5. La rune Suga Suga :
  6. La rune Mera Fichier:Mera.jpg : Cette rune est utilisée comme symbole pour le merrem.
  7. La rune Saka Fichier:Saka.jpg : Cette rune est utilisé pour ajouter des informations personnelles, des apartés, des sentiments, elle s'utilise de part et d'autre des ajouts et s'assimile à nos parenthèses, crochets, etc.
  8. La rune Keila Fichier:Keila.jpg :
  9. La rune Kira Fichier:Kira.jpg : Cette rune est équivalente à nos majuscules. Elle permet de distinguer les noms communs des noms propres.
Outils personnels