Alphabet (Meollan)

De Wikiaegis.

  Meollan (Meollan)  
Année 2009
Auteur Aerelloth
Langue Meollan
Type Alphabet a priori
Système Alphabétique
Ecriture a priori
Sens Linéaire GDHB
Chasse régulière
Ligature détachée
Chambres monocamérale
Translittération latin
Version
Lettres 20
Consonnes 13
Voyelles 6
Glides 1 ("y")
Diphtongues 0
Diacritiques non

Le Meollan possède un alphabet spécifique. Il se compose de 20 lettres, 13 consonnes, 6 voyelles et une glide. Utilisant à l'origine des dessins ou idéogrammes, l'alphabet meollien a ensuite simplifié ses caractères de manière à en faciliter l'écriture. Ainsi le meollan connaît plusieurs écritures : une écriture idéogrammique et une écriture simplifiée pouvant être calligraphiée.

L'alphabet meollien offre aussi la particularité d'utiliser la synesthésie, c'est à dire l'association caractère-couleur, permettant ainsi la possibilité de donner une couleur à chaque mot et à chaque concept. Cette association est proche de la pensée asiatique du Feng Shui.


Sommaire

Origine de l'alphabet Meollan

L'alphabet meollien trouve son origine dans une série de représentations symboliques ou idéogrammes. Ces représentations figurées ne sont pratiquement plus utilisées en Eolwen :


Description

voir aussi la Matrice du Meollan et les informations détaillées sur les lettres

L'alphabet du Meollan compte 20 lettres, 14 consonnes et 6 voyelles qui se placent dans cet ordre :

Y L M N D W ç C S Sh B F J G E A U Û O I


Remarque : L'ordre alphabétique du meollan utilise la synesthésie et renvoie ainsi aux couleurs de l'arc-en-ciel.


Les consonnes

L'alphabet du Meollan compte 14 consonnes :


Les voyelles

L'alphabet du Meollan compte 6 voyelles :

Ecritures

L'alphabet meollan utilise plusieurs styles d'écriture différents :

  • Ecriture traditionnelle ou écriture sacrée
  • Ecriture calligraphique
  • Ecriture runique
  • Ecriture cursive
Différentes écritures du Meollan



Ecriture traditionnelle

L'écriture traditionnelle ou sacrée est l'écriture sacrée de Meol. C'est ainsi qu'elle est parvenue aux hommes. Son utilisation est très restreinte et utilisée uniquement dans des contextes sacrés ou cérémoniaux.

La particularité de cette écriture est que les caractères sont présentés sous la forme de dessins représentant des éléments qui nous entourent. Chaque caractère est chargé d'une portée symbolique forte.

Ecriture calligraphique

L'écriture calligraphique est une écriture simplifiée dérivée de l'écriture sacrée, sa fonction est avant tout calligraphique. On la retrouve dans les livres importants, les poésies et ouvrages destinés à l'élite.

La particularité de cette écriture est que les caractères sont formés au moyen de jambages longs et arrondis souvent terminés par de longues arabesques et des spirales.

Ecriture runique

L'écriture runique est une écriture dérivée de l'écriture calligraphique, sa fonction est avant tout rituelle. On la retrouve dans les ouvrages à caractère sacré, étant donné qu'il n'y a plus que de rares lettrés qui ont encore connaissance de l'alphabet sacré initial, ou dans les inscriptions gravées.

La particularité de cette écriture est ses caractères sont très anguleux qui rappellent les runes germaniques, et qui la rendent facile à employer pour la gravure. Ils sont parfois aussi utilisés pour mettre en valeur la première lettre d'un mot, comme nos majuscules.



L'écriture cursive

L'écriture cursive est une simplification de l'écriture calligraphique adaptée à un usage rapide. C'est celle est employée quotidiennement, et ce n'est que dans les ouvrages particulièrement soignés qu'on trouve une écriture véritablement calligraphiée.

La particularité de cette écriture est son aspect cursif et arrondi. Les lettres sont plus ou moins ligaturées, selon le soin apporté à la rédaction. Les points de deux voyelles côte à côte sont habituellement reliés (d'où l'expression de "voyelles liées"), mais cette particularité peut se présenter sous la forme d'un accent arrondi lorsque l'on écrit vite. Les voyelles sont aussi souvent simplifiées.


Un aperçu d'écriture cursive : le Poème de l'Anneau (version soignée)


Le Poème de l'Anneau (version plus cursive)[1]


La translittération

Les caractères constituant l'alphabet du Meollan peuvent être mis en relation avec l'alphabet latin en vue d'obtenir une translittération souvent utilisée car plus commode pour nous.


Symbolique

Quel que soit l'alphabet utilisé pour transcrire le Meollan, tous les caractères comportent une signification profonde qui leur est propre, héritée des idéogrammes de l'écriture sacrée. Pour plus d'informations sur leur symbolique, voir la page sur les Symboles du Meollan.


Liens

Liens internes

Liens externes

  • Fontstruct Lien pour télécharger la police de l'alphabet runique meollan

Notes et références

  1. La traduction a un peu varié entre les deux versions !

Outils personnels