Amarrique

De Wikiaegis.

  Amarrique (Amarrikko)  
Langue mère
Langue fille
Année de création 1998
Auteur Ziecken Azuris
Régulé par Académie elkanne
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé Losda
Catégorie Système de cryptage
Typologie codage numérique
Alphabet numérique
Lexique indéterminé
Version

L'Amarrique est un système de cryptage créé en 1998 par Ziecken Azuris. Il s'agit d'un code numérique utilisant le système des tables de référence de la langue Nenarun. L'Amarrique est le sixième projet linguistique du projet ELKO.

Sommaire

Historique

L'Amarrique a été élaboré le 18 septembre 1998, soit le même jour que le nouveau chiffre de César. Il est né de la volonté de crypter des messages grâce à un codage numérique. Utilisant initialement des tables numériques il a par la suite utiliser les 9 tables de référence du Nenarun, langue construite inspirée de l'Amarrique.

Alphabet et prononciation

L'alphabet de l'Amarrique est uniquement constitué de chiffres. Il ne compte donc que 10 caractères. En fonction de la position qu'ils ont au sein du mot

  • 1 se prononce "n" ou "u" [ou bref]
  • 2 se prononce "d" ou "e" [é bref]
  • 3 se prononce "r" ou "i" [i bref]
  • 4 se prononce "k" ou "o" [o bref]
  • 5 se prononce "g" ou "ü" [ou long]
  • 6 se prononce "l" ou "ë" [é long]
  • 7 se prononce "t" ou "ï" [i long]
  • 8 se prononce "m" ou "ö" [o long]
  • 9 se prononce "h" ou "a" [a bref]
  • 0 se prononce "h" ou "ä" [a long]

Alphabet numérique et translitération latine

A la base on utilise un alphabet numérique pour transcrire l'Amarrique. Toutefois il existe une transliterration latine basée sur la prononciation des chiffres. Le choix de l'alphabet vous revient.

Voyelles longues et voyelles brèves

En Amarrique on fait la distinction entre les voyelles brèves et les voyelles longues. Cette différence est marquée sur la translitération latine au moyen des trémats pour les voyelles longues et de rien pour les brèves.

Morphologie

La création de mots suit une procédure assez particulière car on utilise des tables de références. Très prisée en numérologie, elles sont capitale en Amarrique.

Les tables de références

En Amarrique les mots sont construits à partir de tables de références. Au nombre de neuf, ces tables de références ou runa kiho permettent de trouver le concept le plus adéquat. A chaque table de 4 lignes et de 9 colonnes est associé un alphabet.

  • Table de reférence n°1 : alphabet numérique
  • Table de reférence n°2 : alphabet ougaritique
  • Table de reférence n°3 : alphabet runique
  • Table de reférence n°4 : alphabet phénicien
  • Table de reférence n°5 : alphabet grec
  • Table de reférence n°6 : alphabet latin
  • Table de reférence n°7 : alphabet hiéroglyphique
  • Table de reférence n°8 : alphabet thaï
  • Table de reférence n°9 : alphabet hébreu

Procédure de transcription

En premier lieu il faut commencer le message par :

numéro de la table de référence utilisée:

Puis il suffit de remplacer chacune des lettres de votre mot par le numero de colonne dans laquelle elle se trouve.Sans oublier de faire suivre ce chiffre par le nombre de points correspondant à la ligne.

  • première ligne : aucun point
  • deuxième ligne : un point (.)
  • troisième ligne : deux points verticaux (:)
  • quatrième ligne : deux points horizontaux (..)

ex : la lettre "l" se transcrit 3. car elle se trouve dans la troisième colonne (3) et à la deuxième ligne (.)

Application

Traduction du mot salut : 1:13.3:2: N'oubliez pas de commencer le message par le numéro de la grille de réfférence utilisée : :6:1:13.3:2:

Grammaire

Etant donné qu'il s'agit d'un système de cryptage, l'Amarrique ne dispose pas d'une grammaire. Il se contente d'aller à l'essentiel en se basant sur la langue cryptée.

La ponctuation

La ponctuation amarrique est assez particulière, elle se place de part et d'autres des séquences numériques concernées mais ne se prononce qu'à la fin.

  • les chiffres sont entre < et >.
  • le plus (+) marque les synonymes
  • le moins (-) marque les antonymes
  • le slash (/) est utilisé comme parenthèses

Chiffres et nombres

Les chiffres de l''Amarrique sont les mêmes que ceux du Nenarun. La seule différence c'est que les nombres se lisent par combinaison : 21 denu. Il ne faut pas oublier de placer les chiffres et les nombres entre les symboles < et >.

  • 0 = hä
  • 1 = nu
  • 2 = de
  • 3 = ri
  • 4 = ko
  • 5 = gü
  • 6 = lë
  • 7 = tï
  • 8 = mö
  • 9 = ha

Exemple de texte

en cours de traduction

LE TEXTE DE BABEL (Livre de la Genèse, Ancien Testament)

1. La terre entière se servait de la même langue et des mêmes mots. 2. Or en se déplaçant vers l'orient, les hommes découvrirent une plaine dans le pays de Shinéar et y habitèrent. 3. Ils se dirent l'un à l'autre: "Allons! Moulons des briques et cuisons-les au four". Les briques leur servirent de pierre et le bitume leur servit de mortier. 4. "Allons! Dirent-ils, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel. Faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre". 5. Le SEIGNEUR descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils d'Adam. 6. "Eh, dit le SEIGNEUR, ils ne sont tous qu'un peuple et qu'une langue et c'est là leur 1ère oeuvre! Maintenant, rien de ce qu'ils projetteront de faire ne leur sera inaccessible! 7. Allons, descendons et brouillons ici leur langue, qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres"! 8. De là, le SEIGNEUR les dispersa sur toute la surface de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. 9. Aussi lui donna-t-on le nom de Babel car c'est là que le SEIGNEUR brouilla la langue de toute la terre, et c'est de là que le SEIGNEUR dispersa les hommes sur toute la surface de la terre.

Idéomonde associé : Le Losda

Dans le Losda, l'Amarrique est utilisé par les dieux. Ce code aurait des vertus magiques permettant de trouver des solutions à chaque question et de prédire l'avenir et notamment de dater les grands évenements historiques. C'est grâce à l'Amarrique que les dieux ont pu se protéger de l'Elbeth et survivre au cataclysme.

Site de référence

Outils personnels