Burguédie

De Wikiaegis.

  Burguédie
()
 
Classification
 
Multivers : Multivers d'Ægis
Univers : Univers du ciel
Triade : Triade du ciel
Monde : Celosa
Astre : Negina
Contrée : Mer Intérieure
Domaine : Burguédie : 20 provinces
Cité : Mâcans (capitale)

• Burguédie métropolitaine : Aguerra, Autsa, Baia-Media, Bourg, Bordiers, Collines, Deux-Aigues, Dole, Grenoble-sur-Arièze, Lédonia, Montrêve, Myons, Neufchâtel, Pourloux, Suzériat, Le Thiley, Vézia
• Outre-Mer : Arloux, Bélieu, La Cétat, Chélaux, Côtsue, Kadravache, Limagne, Siex, Surrêges

Lieu-dit :
Cours d'eau : Adrile, Arièze, Gérande, Graselle, Icaume, Lérone, Rivière Rouge, Salon, Séreine, Valaronne

Relief : le Flamont, montagnes Tédiennes, mont Lacrans, mont Greffier, Cordesset, île de Pourloux
• Divers : Territoire du Sud-Est

Construction : Mines de Kadravache
Organisation
 
Valeur : /
Statut : Bloqué
Système :
Code :
Dirigeant : Philibert II l'Explorateur
Langue : roman
Monnaie : Dokélo
Population : ~15 millions
Symbolique
 
Numéro :
Orientation :
Couleur : bleu
Trigramme :
Runes :
Devise :

La Burguédie est un royaume de la contrée de la mer Intérieure. C'est le royaume le plus puissant de la contrée en termes de puissance militaire et d’influence diplomatique, et il possède un grand rayonnement. Sa capitale est Mâcans.

La majeure partie du pays est constitué par des plaines ou des collines de basse altitude. Cependant, au nord, le relief s'élève et devient plus montagneux, c'est le début des montagnes Tédiennes.


Sommaire

Géographie

Article détaillé : La liste des cités de Burguédie peut être trouvée dans la Catégorie:Cité de Burguédie.

Article détaillé : Le tableau des provinces de Burguédie peut être trouvé dans l'article correspondant.

Provinces de Burguédie

Se situant majoritairement au nord de la mer Intérieure, la Burguédie est l'un des domaines les plus étendus de la contrée de la Mer Intérieure. Sa capitale est Mâcans, mais possède également une vingtaine d’autres villes de moindre importance.

Il a pour pays limitrophes la Cransidie, les Naroux, la Toutantie, la Gralésie, la Malutie, ainsi que la Côte Sudouestane, les Terres Nomades Méridionales et les Royaumes Médaniques.

La Burguédie comprend également plusieurs îles, les principales étant l'île de Pourloux et le Cordesset. L'île du Thiley se distingue également car c'est une île volcanique avec un volcan très actif.

La Burguédie comporte 20 provinces, dont 16 dans son territoire métropolitain. Elles portent le nom de leur capitale. Parmi les provinces métropolitaines, la plus grande est celle de Myons et la plus petite est celle du Thiley. Si le découpage des provinces est parfois aussi étriqué, c'est parce qu'il provient des anciens duchés, aujourd'hui sous contrôle direct de l'empereur (dont il nomme les gouvernants), mais qui ont longtemps été gouvernés par de grands seigneurs féodaux.

Burguédie métropolitaine

Ce terme est donné à la plus grande partie du royaume. Elle forme un unique bloc situé au nord de la mer Intérieure, ainsi que les trois îles du sud et la ville de Neufchâtel. C'est majoritairement un pays de plaines et de bas plateaux, même si le relief s'élève vers le nord-ouest, marquant le début des montagnes Tédiennes. Le point culminant du pays est le mont Lacrans, qui culmine à 1890 mètres. À l'est se situe un important fleuve, l'Arièze. Les terres burgondes à l'est de ce fleuve sont appelées l'Outre-Arièze.

Burguédie d'Outre-Mer

La Burguédie d'Outre-Mer est constituée par les terres burgondes au sud de la mer Intérieure, mais ce sont aussi les villes isolées du royaume. ces villes isolées sont nombreuses, même si certaines commencent à être rendues aux pays locaux.

L'Outre-Mer se répartit essentiellement entre quatre provinces : la province de La Cétat sur l'île de Cordesset, la province de la Lérone entre Égialée et Royaumes Médaniques, et les provinces du Territoire du Sud-Est et de Kadravache dans le Territoire du Sud-Est.

Climat

Le climat est méditerranéen dans la partie méridionale du pays, montagnard au nord-ouest en altitude ou semi-continental au nord.

La plupart du temps, en hiver, les massifs montagneux situés au nord barrent la route aux descentes d'air froid d'origine polaire. Cependant, de temps en temps, des vagues de froids sévères se produisent quand même, surtout quand l'air froid descend du nord-ouest de la contrée, où les montagnes sont moins élevées. Dans ce cas, mêmes les régions de climat méditerranéen peuvent connaître des coups de froid sévères. Ceux-ci sont souvent accompagnés de chutes de neige intenses.

Carte

Relief de la Burguédie.


Histoire

Le royaume de Burguédie est l'un des plus anciens toujours établis. Son extension d'origine comprend la zone métropolitaine actuelle, moins les zones les plus septentrionales et orientales, ainsi que les îles du sud. Sa naissance remonte au milieu du XIe siècle, quand un ensemble de petits comtés et de seigneuries diverses sont unies sous la bannière du duché de Burguédie, de capitale Mâcans.

La Burguédie s'étendit d'abord vers le nord est l'est, et colonisa aussi l'île de Pourloux. Elle dut assez tôt faire face aux invasions vapitane, vindzale et esrisienne durant les XIIe et XIIIe siècles.

Durant et suite à ces événements, les Burgondes gagnèrent en puissance militaire, se démarquèrent et influencèrent les pays proches, notamment en diffusant leur dialecte de l'Ancien Roman, celui de Mâcans[1] aux dépends des dialectes et langues locales. Ces pays ont longtemps été de simples marionnettes de la Burguédie pour certains d'entre-eux, notamment la Toutantie et la Cransidie. Puis, face à l'accroissement des revendications de liberté des peuples et suite à des révoltes particulièrement importantes, la Burguédie a dû rendre leur autonomie (dans les faits, elle contrôle toujours leur politique extérieure).

Vers 1450, et après une période de troubles du pouvoir royal et de faiblesse, la Burguédie se démarqua définitivement comme la puissance principale de cette région de la contrée de la mer Intérieure.

Ensuite, l'invasion agédane – alors un peuple barbare – durant le XVIIe siècle marqua la conquête des terres d'Outre-Arièze. Les burgondes y avaient toutefois déjà débuté la colonisation un peu avant (ils avaient bâti les cités d'Aguerra et de Vézia). Peu après, l'extrémité nord-ouest fut elle aussi complétée, la ville libre de Baia-Media fut également annexée. Au début du XVIIIe siècle, la Burguédie devint un empire ; La Cétat est fondée au même moment.

Le pays modifia ensuite radicalement sa politique et s'étendit par-delà les mers. La mer Intérieure constitua un excellent départ pour l'exploration de la contrée. Les relations avec les Cités Védines, la Côte Sudouestane, la Morélie se développèrent (relations amicales), tandis que les Royaumes Médaniques devinrent les principaux rivaux de la Burguédie. Plusieurs guerres opposant la Burguédie (et ses alliés) face aux Royaumes Médaniques ont eu lieu, mais elles n'ont que peu modifié les rapports de force. Un royaume très hostile, compris entre la Côte Sudouestane et les Royaumes Médaniques fut envahi et annexé, avant d'être colonisé par les Burgondes. De même, la Burguédie conquit la côte puis l'intérieur des terres du Territoire du Sud-Est.

La Burguédie participa à la Guerre du Canal entre 2010 et 2013 aux côtés de son allié la Morélie. Suite à la guerre, elle annexa définitivement le Territoire du Sud-Est et acquit la région de Kadravache avec ses mines de fer.

Actuellement, la Burguédie continue son exploration de la contrée de la mer Intérieure.

Culture

La Burguédie est marquée par un nationalisme omniprésent. Dès leur plus jeune âge, on inculque aux enfants la fierté nationale et le devoir de servir la nation quoi qu'il en coûte. Par exemple, la commémoration annuelle de la victoire décisive sur l'Agédanie est une véritable ode aux armées et les défilés militaires sont particulièrement impressionnants.

La Burguédie est un pays très influent au sein de la contrée de la mer Intérieure, à tel point qu'elle est connue bien au-delà des régions qu'elle-même connaît.

Étymologie

Le nom de la Burguédie provient de la Bourgogne.

Langues

Le roman est la langue de la Burguédie. Ce terme désigne en fait les langues romanes en général, qui ont été rapprochées de sorte que la compréhension soit facilitée entre ces langues. Ce rapprochement a été tel qu'on parle plutôt de dialectes actuellement. En Burguédie, les linguistes divisent traditionnellement le roman en 5 à 7 dialectes[2]. La langue standard n'est que le dialecte parlé par les membres du pouvoir central, il s'agit donc du dialecte de Mâcans. À l'inverse, le dialecte de Baia-Media est l'un de ceux qui sont le plus éloignés de la langue standard.

Récits

Politique

Le pays est gouverné par un empereur. L'empereur actuel est Philibert II, dit l'Explorateur en raison de son intérêt très poussé, encore plus que ses prédécesseurs, pour l'exploration[3]. Il possède des pouvoirs importants, et le pouvoir est autoritaire : les élections sont plus ou moins truquées – et elles sont elles-mêmes réservées à une partie restreinte de la population[4] – et n’hésite pas à arrêter les opposants trop virulents ou à interdire les partis qui s'opposent ouvertement à l'empereur. Néanmoins, une relative critique et remise en question est autorisée.

Chambre du peuple de Burguédie

Il s'agit de la chambre basse du pays, similaire à l'Assemblée nationale en France ou encore au Mitral du Nepegaro. Elle est composée de 680 représentants du peuple, ou députés.

Parlement de la Burguédie

La coalition qui s'organise autour de l'empereur est composée de l'Union burgonde (258 sièges) et surtout des Royalistes (280 sièges). Ils occupent donc sans surprise la grande majorité des sièges. Une simulation d'opposition est constituée par le Parti progressiste (116 sièges), mais ces députés sont en réalité eux aussi pour la plupart à la botte du pouvoir... L'opposition réelle et représentée au parlement est l'Alternative pacifiste, qui n'a que 21 sièges. La Grande Burguédie est quant à elle un parti ultra-nationaliste.

Lors de l'élection, le parti qui a eu le plus de voix a un bonus équivalent à 10% des sièges (soit 68 actuellement).

Notes

  1. Il a ensuite évolué progressivement vers le roman standard actuel
  2. Cela inclut les deux dialectes d'outre-mer
  3. Il est, par exemple, à l'origine de la fondation de la ville de Neufchâtel au-delà des montagnes Tédiennes
  4. Il s'agit d'un suffrage censitaire : seuls les hommes payant un certain montant d'impôts sont autorisés à voter ; il s'agit essentiellement des bourgeois et les grands propriétaires terriens. L'exception étant les militaires, qui peuvent également prendre part au vote.

Outils personnels