Chimérique

De Wikiaegis.

  Chimérique (—)  
Langue mère
Langue fille
Année de création 2000
Auteur Ziecken Azuris
Régulé par Académie elkanne
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé Losda
Catégorie Idéolangue artistique
Typologie Langue a posteriori
Alphabet celestial (abjad)
Lexique une centaine de gabarits
Version

Cet article provient Idéopédia l'encyclopédie des langues construites.


Le chimérique ou langue des chimères a été créé en 2000. Il s'agit d'une langue a priori se basant principalement sur la Kabbale et l'angéologie. Cette langue est la onzième du projet ELKO et fait partie de la famille des langues à système agglutinatoire, au même titre que l'Inuque, l'Urque et l'Elko. Le chimérique a la particularité d'être à la fois une langue agglutinante et une langue gabaritique fonctionnant au moyen d'un abjad.


Sommaire

Historique

Le chimérique est né le 11 février 2000 suite la découverte de la gématrie. Depuis, la langue n'a pas connu de transformations majeures.

Après avoir travaillé à l'élaboration d'un système de cryptage axé sur les nombres et la numérologie pour les besoins de l'amarrique, Ziecken Azuris a étudié la gématrie et la Kabbale, dont les fondements ont été repris pour dégager la structure même de la langue des chimères.


Alphabet et prononciation

L'alphabet du chimérique est un abjad connu sous le nom de "Célestial" (Ashma en chimérique) dérivé de l'alphabet hébreu et dont il existe certaines variantes comme le transitus fluvii et le malachim.

Les lettres A, I, O et U sont bien des consonnes en chimérique mais elles se modifient en fonction des voyelles. Etant donné que les sons vocaliques sont exprimés au moyens de signes diacritiques cela ne pose pas de problèmes de confusion.

La lettre "h" n'est jamais écrite dans sa transcription latine mais elle l'est lorsque lon utilise le celestial.


Le célestial

Le Celestial est un abjad comprenant 22 lettres. Il ne compte que des consonnes :

Lettre Nom Signification Translittération Valeur Hébreu
Alep bœuf a א
Beth maison b /b/ ב
Gimel chameau g /g/ ג
Daleth porte d /d/ ד
He battant h /h/ ה
Waw hameçon u / w /w/ ו
Zayin arme z /z/ ז
Heth barrière ch / '/ ח
Teth roue t /t/ ט
Jod bras i / j /j/ י
Kap paume k /k/ כ
Lamed bâton l /l/ ל
Mem eau m /m/ מ
Nun poisson n /n/ נ
Samekh pilier s /s/ ס
Ayin œil o ע
Pe bouche p /p/ פ
Ghade papyrus gh /ɤ/ צ
Khop singe kh /x/ ק
Resh tête r /r/ ר
Shin dent sh /ʃ/ ש
Taw marque zh /ʒ/ ת

Morphologie

Le chimérique peut sembler déroutant au premier abord : Un alphabet uniquement constitué de consonnes (abjad), des voyelles présentes mais ne servant pas à la prononciation, des déplacements vocaliques intempestifs, des distinctions morphosémantiques marquées par des voyelles diacritiques facultatives, des lettres qui peuvent être des nombres ou qui peuvent se prononcer différemment suivant leur position. Bref, cela ne semble pas être une langue très facile. Toutefois après une étude plus approfondie on découvrira très vite le potentiel et la logique de cette langue.

Les gabarits

La langue des chimères fonctionne au moyen de gabarits digrammiques, c'est-à-dire des racines constituées de deux lettres. Ces racines proviennent pour la plupart de l'hébreu ou d'autres langues sémitiques.

ex : ShM (ciel), GD (grandeur), BN(enfant),...

Les consonnes-voyelles

En Chimérique quatre lettres sont rangées auprès des consonnes bien qu'elle ne soient en fait ni des consonnes ni des voyelles. Toutefois elles renseignent sur la manière de prononcer les voyelles. Ces quatre consonnes-voyelles sont :

  • A marque les voyelles brèves.
  • O marque les voyelles longues.
  • U correspond à la glide "w"
  • I correspond à la glide "y"

ex : LO (négation) > laöa [la:a] négation > aliö [ali:] non

note : le "¨" indique que la voyelle est une consonne-voyelle, qu'elle appartient au gabarit.

Les voyelles

En chimérique les voyelles marquent la nature et la fonction des mots, elles sont notées au moyen de points situés sous les lettres.

  • Le son [a] est le son par défaut, il ne prend aucun point.
  • Le son [i] se marque au moyen d'un point unique placé sous la consonne.
  • Le son [o] se marque au moyen de deux points placés l'un à côté de l'autre.
  • Le son [ou] se marque au moyen de trois points diposés en triangle.

Il n'existe donc que 4 voyelles mais elles peuvent servir à exprimer près d'une cinquantaine de combinaisons.

ex : shama ciel, agda grand(e),...

Les fonctions vocaliques

Comme nous venons de le voir, la place des voyelles au sein d'un mot joue un rôle prépondérant dans sa valeur sémantique. Voici à présent quelques unes des valeurs sémantiques des combinaisons les plus fréquentes :

exemple avec la racine ShM (ciel)

  • CaCa forme les noms communs (ex: shama ciel)
  • aCCa forme les adjectifs(ex: ashma celest)
  • CaCi forme les verbes(ex: shami dominer, survoler)
  • aCCi forme les adverbes(ex: shama ciel)
  • CaCo forme les prépositions et goupes prépositionnels(ex: ashom dans le ciel)

Les suffixes

Le Chimérique ne compte qu'une seule sorte d'affixes : les suffixes. Ils se placent en fin de mot et ne sont jamais suivis de voyelles. Ils permettent d'élargir le champ lexical du gabarit.

exemple de suffixes :

  • H marque les objets (ex: makah voiture)
  • 'H marque les personnes(ex: maka'h chauffeur, conducteur)
  • L marque le singulier (ex: katal une voiture)
  • M marque le respect et la politesse (ex: shalom salut)
  • N marque le péjoratif (ex: makan bagnole)
  • R marque le pluriel (ex: shamar cieux)
  • Sh marque le lieu (ex: katash bibliothèque)

l'agglutination

La chimérique étant une langue agglutinante, il est possible d'additionner les mots en eux pour en obtenir des plus complexes.

ex : agda grand + maka 'voiture = agdamaka une grandevoiture

Grammaire

Le chimérique ne dispose pas d'une grammaire trés élaborée car l'arrivée du Kunbé a empêché son développement. Toutefois des projets de mises à jour sont envisagés et des réformes de la langue et un enrichissement du vocabulaire sont donc probables.


Les gabarits

Le chimérique ne comprend pas de règles de syntaxe. Chacun dispose ses mots comme il le souhaite, la seule règle à respecter est d'ordre euphonique : toujours faire attention au rendu phonétique.

Chiffres et nombres

Les chiffres et les nombres du chimérique respectent la tradition de la guématrie en provenant du nom des lettres de l'alphabet. Les autres nombres s'obtiennent par addition :

ex : lamzah ou zahlam 77

  • 0 = hah
  • 1 = lif
  • 2 = bit
  • 3 = gim
  • 4 = dal
  • 5 = hi'h
  • 6 = bav
  • 7 = zah
  • 8 = chet
  • 9 = tet
  • 10 = yod
  • 20 = kaf
  • 30 = lam
  • 40 = mim
  • 50 = nun
  • 60 = sam
  • 70 = hozh
  • 80 = pih
  • 90 = ghad
  • 100 = khof
  • 200 = rish
  • 300 = shin
  • 400 = tav

Lexique

Il est difficile d'estimer le nombre de mots que contient le chimérique car aucun dictionnaire n'a été écrit à ce jour. De plus les mots se forment par combinaison vocaliques à partir de gabarits. Toutefois il existe auourd'hui une petite centaine de gabarits permettant de construire tout de même des milliers de mots par combinaison.

  • Ani je
  • Ashma céleste
  • Ati tu
  • Achi il / elle
  • Ain oui
  • Kin ouais
  • Ali non
  • Maka voiture
  • Shama ciel
  • Asham Chimérique
  • Atib bien'
  • Atba bon
  • Kata livre
  • Maki aller

Exemple de texte

En cours de traduction

LE TEXTE DE BABEL (Livre de la Genèse, Ancien Testament)

1. La terre entière se servait de la même langue et des mêmes mots. 2. Or en se déplaçant vers l'orient, les hommes découvrirent une plaine dans le pays de Shinéar et y habitèrent. 3. Ils se dirent l'un à l'autre: "Allons! Moulons des briques et cuisons-les au four". Les briques leur servirent de pierre et le bitume leur servit de mortier. 4. "Allons! Dirent-ils, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel. Faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre". 5. Le SEIGNEUR descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils d'Adam. 6. "Eh, dit le SEIGNEUR, ils ne sont tous qu'un peuple et qu'une langue et c'est là leur 1ère oeuvre! Maintenant, rien de ce qu'ils projetteront de faire ne leur sera inaccessible! 7. Allons, descendons et brouillons ici leur langue, qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres"! 8. De là, le SEIGNEUR les dispersa sur toute la surface de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. 9. Aussi lui donna-t-on le nom de Babel car c'est là que le SEIGNEUR brouilla la langue de toute la terre, et c'est de là que le SEIGNEUR dispersa les hommes sur toute la surface de la terre.

Idéomonde associé : Le Losda

Le chimérique est la deuxième langue la plus parlée du Losda. Elle est utilisée principalement par les chimères d'où l'origine de son nom. Ainsi les anges, les faunes, les sirènes, les vampires, les centaures, les each Uisge et les loups-garous parlent le chimérique.

Site de référence

Outils personnels