Elviskaliens

De Wikiaegis.

Les elviskaliens sont les acteurs principaux et les créateurs de l'"ensemble elviskalien" appelé également le "monde d'Elviska", du nom de la planète qui les a vus naître.

Anatomie elviskalienne

L'apparence et le métabolisme des elviskaliens, en tant qu'entité pensante et sociale est radicalement différente de celle des humains sur la Terre. Elviska est plutôt pauvre en oxygène (environ 1 ou 2% de l'athmosphère). Cet oxygène est nécessaire aux elviskaliens, comme à toute vie organique, mais il est amplement suffisant. Une quantité grandement supérieure serait très dangereuse pour eux et d'autres espèces vivant sur Elviska et provoquerait une auto-combustion. Une quantité légèrement supérieure provoque des malaises et un vieillissement accéléré; un manque peut par contre endormir certaines facultés sensorielles et/ou motrices, ou bien la corruption de leur gel séminal; une absence totale de ce gaz et ils étouffent, comme nous.

L'apparence des elviskaliens (du moins ceux qui ont conquis leur part d'espace, car d'autres espèces vivent sur la Planète[1]) n'a rien d'anthropoïde: ils ressemblent à une espèce de cylindre plus ou moins régulier avec un dôme plus ou moins aplati ou enflé (à l'image des Coneheads, l'anthropoïdie en moins) au sommet, un pod à la base, leur permettant de se déplacer, soit en glissant, soit par bonds successifs[2], et enfin, le tronc, d'où sortent trois paires de membres, spécialisés soit pour la perception, soit pour l'ingestion soit pour la reproduction, il évacuent par un orifice situé au milieu du pod. Ils sont hermaphrodites, ovipares et se reproduisent sans contact. Toutefois, un elviskalien n'aurait pas l'idée de féconder ses propres œufs: le résultat serait lamentable. Il organise alors une réception et invite qui bon lui semble pour venir pondre chez lui[3]; ensuite, il dépose une espèce de gel et attend une saison en prenant soi des œufs en question jusqu'à leur éclosion. Ce qui ne l'empêche pas d'aller pondre ailleurs[3]. Les elviskaliens ont des vêtements assez rudimentaires, lesquels les protègent plutôt du froid ou des salissures et ne représentent en rien une quelconque appartenance sociale. Du reste, un employé aux archives peut très bien aller pondre[3] chez un aiguilleur galactique, ou même un contrôleur général de station orbitale. La peau des elviskaliens peut revêtir les apparences ou les couleurs les plus diverses: lisse, granuleuse, cannelée, vert sombre, cyan, rubis ou, jaune pâle etc... seul son gel séminal donnera un renseignement assez précis sur l'espèce auquel il appartient[4].

Un peu d'histoire

Les elviskaliens sont apparus sur leur planète d'origines il y a environ un million d'années (elviskaliennes) et ont eu un long chemin à parcourir avant d'arriver là où ils en sont. Ils se sont installés dans l'espace proche d'Elviska il y a moins d'un millier d'années, tant à des fins économiques que pour comprendre l'environnement qui les entoure. A force de persévérence et de recherche de la sagesse, ils sont parvenus à un monde évitant au maximum les conflits inutiles; la question se pose donc à nombre d'entre eux: comment peut-on prétendre pouvoir déterminer si un conflit est utile ou non. Ce qu'aspirent nombre d'entre eux, c'est que la sagesse soit partagée entre tous. Toutefois, l'appât du gain n'est pas encore complètement éradiqué, de même que la manie de l'"Ordre à tout prix". Ce qui peut générer quelques tensions, çà et là.


Accès: Ensemble elviskalien


  1. certains elviskaliens d'Elviska appellent leur planète "la Planète" (Xurĵ), ce qui irrite un peu ceux habitant à Droxt, Ntexd, Zhvidor etc... toutefois, comme pour chez nous, sur terre, nous garderons une majuscule pour les Elviskaliens habitants d'Elviska (comme les Français, les Espagnols, les Chinois), et garderons un bas de casse pour les elviskaliens (comme pour les humains) en tant qu'entité.
  2. Un bébé elviskalien a tendance à faire des bonds et "découvre" l'art de la glisse dès la deuxième saison. Le grand âge (un peu plus de cent dix ans) est très pénible: les muscles permettant le saut s'affaiblissent et les glandes sécrétant le gel de glisse deviennent inopérantes: ils sont condamnés au "wdrtch-lätzu" (téléchariot). Heureusement, la "station debout" ne confère aucuine pénibilité chez les elviskaliens. C'est du reste ainsi qu'ils dorment.
  3. 3,0 3,1 3,2 Sur certaines planètes (Ntexd), la réception est inversée: c'est l'amphitryon qui pond des œufs et l'invité des insémine.
  4. Les gènes de l'elviskalien à venir sont fonction de ces œufs et du gèle qui les féconde. Tableau à venir. La couleur du gel n'est pas vive, elle est au contraire "grisée" et "satinée", comme celle des œufs. Cette couleur peut être "avivée" lors d'une analyse médicale, à l'aide d'un réactif.
Outils personnels