Ganya

De Wikiaegis.

  Ganya (—)  
Langue mère
Langue fille
Année de création 1997
Auteur Ziecken Azuris
Régulé par Académie elkanne
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé Losda
Catégorie Idéolangue artistique
Typologie Langue a priori
Alphabet hangeul
Lexique 50 mots
Version

Cet article provient Idéopédia l'encyclopédie des langues construites.


Le Ganya est une langue artificielle créée en 1997 par Ziecken Azuris. Quatrième projet linguistique du projet ELKO, il s'agit d'une langue construite incomplète qui développe son vocabulaire autour de l'opposition des concepts. Se fondant sur la Philosophie chinoise du Yin et du Yang, le Ganya joue en permanence sur la polarité des valeurs sémantiques.

Sommaire

Historique

Le Ganya est né le 26 août 1997 suite à la découverte de l'alphabet coréen ou hangeul. L'intéret simultané pour la philosophie chinoise a donné naissance, par fusion, à cette langue artificielle, troisième du projet ELKO.

La complexité de son alphabet n'a pas rendu cette langue très populaire, mais elle reste néanmoins une langue logique et assez simple, c'est pourquoi la plupart des apprenants se sont contentés de sa transcription latine pour un usage très limité : vocabulaire de base, pseudonymes ou toponymes.

Alphabet et prononciation

Le Ganya possède un alphabet de 24 lettres : 14 consonnes et 10 voyelles. La position des consonnes peut altérer leur prononciation.

Les consonnes

  • g se prononce "g" sauf en fin de mot où il se prononce "k"
  • n se prononce "n"
  • d se prononce "d" sauf en fin de mot où il se prononce "t"
  • r se prononce "r" sauf en fin de mot où il se prononce "l"
  • m se prononce "m"
  • b se prononce "b" sauf en fin de mot où il se prononce "p"
  • s se prononce "ch"
  • ng se prononce "ng"
  • j se prononce "dj"
  • ch se prononce "tch"
  • k se prononce "k"
  • t se prononce "t"
  • p se prononce "p"
  • h ne se prononce pas

Les voyelles

  • a se prononce "a"
  • ya se prononce "ya"
  • eo se prononce "éo"
  • yeo se prononce "yéo"
  • o se prononce "o"
  • yo se prononce "yo"
  • u se prononce "ou"
  • yu se prononce "you"
  • eu ne se prononce pas
  • i se prononce "i"

Morphologie

En Ganya, tous les mots sont invariables. Ils n'y a pas de conjugaison, pas de flexion, pas de déclinaison. Les mots sont placés côte à côte dans le même ordre qu'en français. Le Ganya est une langue isolante, car les mots n'entretiennent pas de rapports morphologiques entre eux.

Les mots sont formés à l'aide de gabarits composés de deux consonnes uniquement auxquels sont ajoutées deux voyelles afin d'obtenir tous les mots appartenant au même champ lexical.

Les mots lexicaux comportent deux syllabes alors que les mots grammaticaux n'en comportent qu'une seule.

Les Gabarits

Un gabarit est une racine composée uniquement de consonnes. En ganya, les gabarits comportent tous deux consonnes. La première est appelée consonne de tête et la seconde est appelée consonne de queue.

M_P construction

ex : mapyeo construction, construire,...

Certains gabarits ne semblent posséder qu'une seule consonne. En fait il s'agit racines construites à l'aide d'un "h". Celui-si ne se prononce pas et ne s'écrit pas lorsque l'on utilise l'alphabet latin.

  • CH+A+H+EU = cha je
  • CH+YA+H+EU = chya tu
  • D+EO+H+EU = deo et
  • D+YEO+H+EU = dyeo ou

Les oppositions vocaliques

Comme il l'était dit précédemment, le Ganya se base sur la polarité des concepts. Ainsi pour obtenir le contraire d'un mot il suffit de remplacer les voyelles par leurs complémentaires.

  • a s'oppose à ya
  • eo s'oppose à yeo
  • i s'oppose à eu
  • o s'oppose à yo
  • u s'oppose à yu

ex : mapyeo construire > myapeo détruire

Règles de morphologie

Voici les quelques règles à connaître concernant la morphologie du Ganya:

  • La lettre "h" est facultative, en général on ne l'écrit pas.
  • La lettre "eu" est facultative, en général on ne l'écrit pas.

Grammaire

La grammaire ganya est assez intuitive puisqu'elle copie celle du français. L'ordre des mots est le même, la correspondance des concepts aussi.

Voici quelques règles à savoir concernant la grammaire du Ganya:

  • Le pluriel se fait avec la particule gyak

Chiffre et nombres

Pour compter en Ganya il n'y a que dix chiffres connaître. Les nombres se forment par simple juxtaposition : 26 = nyabyo

  • 0 = heu
  • 1 = gak
  • 2 = nya
  • 3 = deot
  • 4 = ryeol
  • 5 = mo
  • 6 = byo
  • 7 = su
  • 8 = ngyu
  • 9 = jeu

Le nombre 10 se dit chi est contrairement aux autres il est multiplicateur : 20 = gakchi

Lexique

Le vocabulaire ganya dispose d'un dictionnaire ne comprenant pour le moment qu'une cinquantaine de mots, mais il est possible d'en fabriquer des milliers spontanément grâce aux 294 000 combinaisons que propose la langue.

Voici quelque exemple de mots :


  • ganya ganya
  • cha je
  • chya tu
  • cheo il, elle
  • chyeo on
  • cho nous
  • chyo vous
  • chu ils, elles
  • mapyeo construire
  • myapeo détruire
  • pupeo faire
  • chamya maison
  • gak seul
  • gyak plusieurs
  • deo et
  • dyeo ou
  • chaka beau, belle
  • gapya langue, parler
  • gyapa se taire, silence
  • nagya texte, écrire

Exemple de texte

BABEL NAGYA

en cours de traduction


LE TEXTE DE BABEL (Livre de la Genèse, Ancien Testament)

1. La terre entière se servait de la même langue et des mêmes mots. 2. Or en se déplaçant vers l'orient, les hommes découvrirent une plaine dans le pays de Shinéar et y habitèrent. 3. Ils se dirent l'un à l'autre: "Allons! Moulons des briques et cuisons-les au four". Les briques leur servirent de pierre et le bitume leur servit de mortier. 4. "Allons! Dirent-ils, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel. Faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre". 5. Le SEIGNEUR descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils d'Adam. 6. "Eh, dit le SEIGNEUR, ils ne sont tous qu'un peuple et qu'une langue et c'est là leur 1ère oeuvre! Maintenant, rien de ce qu'ils projetteront de faire ne leur sera inaccessible! 7. Allons, descendons et brouillons ici leur langue, qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres"! 8. De là, le SEIGNEUR les dispersa sur toute la surface de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. 9. Aussi lui donna-t-on le nom de Babel car c'est là que le SEIGNEUR brouilla la langue de toute la terre, et c'est de là que le SEIGNEUR dispersa les hommes sur toute la surface de la terre.

Idéomonde associé : Le Losda

Au sein du Losda, le Ganya est surtout parlé par certains peuples de chimères et par les monstres.


Site de référence

Outils personnels