Goumek

De Wikiaegis.

  Goumek (—)  
Langue mère
Langue fille
Année de création 1993
Auteur Ziecken Azuris
Régulé par Académie elkanne
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé Losda
Catégorie Idéolangue artistique
Typologie Langue a priori
Alphabet latin, goumek
Lexique 120 mots
Version

Cet article provient Idéopédia l'encyclopédie des langues construites.


Le Goumek est une langue artificielle créée en 1993 par Ziecken Azuris. Il s'agit d'une langue construite inachevée qui crée ses mots en se basant seulement sur leur valeur euphonique. Cette langue préliminaire possède néanmoins une grammaire simple et basique, mais représente surtout le point de départ au projet ELKO.

Le Goumek se base sur l'euphonie et l'écriture spontanée, utilisée en transcommunication.

Sommaire

Historique

Le Goumek est apparu au début de l'année 1993 (date précise inconnue). Il est né suite à la découverte de l'anglais par son auteur Ziecken Azuris. Les deux langues ne se ressemblent pas mais cette nouvelle langue a servit de déclic à la création de la première.

A la fin de cette même année, le Goumek a été utilisé dans la réalisation d'un projet d'arts plastiques dont le sujet était : "écrire une lettre dans une langue imaginaire". L'alphabet goumek a alors été développé à ce moment-là.

Bien que le Goumek n'aie pas de date de création précise, on a coutume de fêter son anniversaire le 13 avril.

Alphabet et prononciation

Le Goumek possède un alphabet de 18 lettres : 13 consonnes et 5 voyelles.

  • a se prononce comme le "a" de arbre
  • b se prononce comme le "b" de balle
  • d se prononce comme le "d" de dame
  • e se prononce comme le "è" de sève
  • g se prononce comme le "g" de gare
  • h se prononce que par combinaison avec une consonne
  • i se prononce comme le "i" de livre
  • k se prononce comme le "c" de cage
  • l se prononce comme le "l" de livre
  • m se prononce comme le "m" de main
  • n se prononce comme le "n" de noeud
  • o se prononce comme le "o" de sol
  • p se prononce comme le "p" de pierre
  • r se prononce comme le "r" de riz
  • s se prononce comme le "s" de soleil
  • t se prononce comme le "t" de tome
  • u se prononce comme le "ou" de tour
  • z se prononce comme le "z" de zeste

Morphologie

En Goumek, tous les mots sont invariables. Ils n'y a pas de conjugaison, pas de flexion, pas de déclinaison. Les mots sont placés côte à côte dans le même ordre qu'en français. Le Goumek est une langue isolante, car les mots n'entretiennent pas de rapports morphologiques entre eux.

Les mots sont créés par les locuteurs eux-mêmes lorsqu'ils en ont besoin. Ils sont ensuite validés par l'académie elkanne avant de rejoindre le dictionnaire. Ainsi chacun peu apporter sa pierre à l'édifice et assurer une certaine cohérence.

Règles de morphologie

  • -a exprime la notion de féminin
  • -u exprime la notion de péjoratif

Grammaire

La grammaire goumek est assez intuitive puisqu'elle copie celle du français. L'ordre des mots est le même, la correspondance des concepts aussi. Le pluriel se fait en doublant le mot.

Lexique

Le lexique du Goumek se crée de manière spontanée au fur et à mesure des besoins. Lorsque le mot est inventé il rejoint le dictionnaire pour âtre ensuite utilisé par d'autres, et ainsi de suite.

Chiffres et nombres

Pour compter en Goumek il n'y a que dix chiffres à connaître. Les nombres se forment par simple juxtaposition : 10 = akinnou

  • 0 = nou
  • 1 = akin
  • 2 = dari
  • 3 = sali
  • 4 = mani
  • 5 = telin
  • 6 = nan
  • 7 = pouki
  • 8 = koso
  • 9 = nal

Lexique

voir aussi : Goumek (dictionnaire)

Le vocabulaire goumek est inventé au hasard, il doit simplement être "beau" à l'oreille, c'est ce que l'on appelle l'euphonie. Il est ensuite validé par l'académie elkanne.

Voici quelque exemples de mots :


  • goumek langue
  • tan je
  • nal tu
  • pak il
  • paka elle
  • de le
  • da la
  • lakan texte, message
  • lokaman maison
  • ati être
  • samouk avoir
  • bagin beau
  • bagina belle
  • narik garçon
  • narika fille
  • akin un
  • akina une
  • toumak ami

Exemple de texte

BABEL LAKAN

1. Kama boulan ikael lapa goumek e lapa goum goum 2. Tuna maki ozate, olak olak tameli sinou gatae Shinear e tourin. 3. Pakpak goumek tali : "He! mali karen karen e wari dikon". Karen karen kateli kalen e malek kateli melak. 4. "He! Pakpak goumek, karen akar e lukar ode louk amaia. Nagal tantan awan na ednaki sinou boulan". 5. TOURAK onaki awan niaga kare e lukar karen narik narik Adam. 6. "Eh, TOURAK goumek, pakpak akin ola e akin goumek e li akin ora ! Agan, nouka awan igan atalik ! 7. He, onaki e mouka pakpa goumek, awan na galmek tali"! 8. Touna, TOURAK adnaki olak sinou boulan e gula karen kare. 9. Touna nagal li Babel poan li agan TURAK mouka goumek kama boulan, e li agoula TOURAK ednaki olak snou boulan.

LE TEXTE DE BABEL (Livre de la Genèse, Ancien Testament)

1. La terre entière se servait de la même langue et des mêmes mots. 2. Or en se déplaçant vers l'orient, les hommes découvrirent une plaine dans le pays de Shinéar et y habitèrent. 3. Ils se dirent l'un à l'autre: "Allons! Moulons des briques et cuisons-les au four". Les briques leur servirent de pierre et le bitume leur servit de mortier. 4. "Allons! Dirent-ils, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel. Faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre". 5. Le SEIGNEUR descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils d'Adam. 6. "Eh, dit le SEIGNEUR, ils ne sont tous qu'un peuple et qu'une langue et c'est là leur 1ère œuvre! Maintenant, rien de ce qu'ils projetteront de faire ne leur sera inaccessible! 7. Allons, descendons et brouillons ici leur langue, qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres"! 8. De là, le SEIGNEUR les dispersa sur toute la surface de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. 9. Aussi lui donna-t-on le nom de Babel car c'est là que le SEIGNEUR brouilla la langue de toute la terre, et c'est de là que le SEIGNEUR dispersa les hommes sur toute la surface de la terre.

Idéomonde associé : Le Losda

On dit que le Goumek est parlé par le peuple des Dollins (sorte de fées), mais leurs voix sont si faibles que l'on a du mal à les entendre parler. La légende dit que seules les âmes pures et les enfants peuvent entendre leur conversations. C'est pourquoi on sait si peu de choses sur cette langue...

Site de référence

Outils personnels