Kelep

De Wikiaegis.

  Kelep (Kelep)  
Langue mère
Langue fille
Année de création 2011
Auteur Ziecken Azuris
Régulé par Ziecken
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé Losda
Catégorie Langue artistique
Typologie Langue mixte
Alphabet Nebou (officiel)
Latin (transcription)
Lexique 135
Version 3.0

Le Kelep (anciennement Vek) est une idéolangue en construction créée le 22 juillet 2011 par Ziecken Azuris.

Sommaire

Présentation

Genèse

Le Kelep est né suite à la volonté de réformer l'éphésique après avoir commencé l'étude des hiéroglyphes. Le Kelep partage par son histoire, des similitudes avec l'éphésique et l'elko.

Fonctionnement

Le Kelep est une langue gabaritique à l'image de langues sémitiques et de l'éphésique. Il utilise des racines de consonnes appelées "gabarits" dans lesquels l'unique voyelle graphique de l'alphabet "a" peut être placée à différentes places pour générer tout le champ lexical dérivé (intrafixe).


HRT (agriculture) se prononce par défaut heret et peut donner naissance à herat agriculteur, ahret tracteur, ...

Alphabet et prononciation

Le Kelep utilise un alphabet de 16 lettres, toutes des consonnes étant donné qu'il s'agit d'un abjad (ou abudiga). Les voyelles existent mais sous des formes particulières.

Le nom des lettres (grammatonyme) est obtenu en ajoutant le son /a/ : ba, da, ga, ...

Fichier:Nebou.jpg

Le sens d'écriture

Le kelep s'écrit en boustrophédon vertical (BHHB), c'est à dire de bas en haut et de haut en bas, comme des vagues !

Morphologie

Les gabarits

Voir aussi : règles de transcription gabaritique, Transcription Onomastique Appliquée (kelep)

Le Kelep utilise des gabarits trilitères, c'est-à-dire des racines de trois consonnes. Celles-ci sont obtenues par thétymologie.

THN (intelligence) provient de la divinité grecque de l'intelligence Athéna.


Par défaut le gabarit utilise la voyelle non marquée "e".


Pekko dieu de l'orge dans la mythologie finnoise a donné la clé PKK (orge) qui se prononce alors pekek /pɛkɛk/


  • Lorsqu'un H apparaît dans le gabarit, il y a alors simplification phonologique et apparition de consonnes dites dérivées : THN (intelligence) se prononce qen /tʃɛn/ et non /tɛhɛn/
  • Lorsqu'un J apparaît dans le gabarit, il est alors remplacé par I  : JLN (perversion) se prononce ilen /ilɛn/
  • Lorsqu'un W apparaît dans le gabarit, il est alors remplacé par U  : PKW (grand-mère) se prononce pekou /pɛku/

Les intrafixes

Un intrafixe est le nom donné au type d'affixe particulier composé uniquement de la voyelle A. Un intrafixe peut contenir un ou plusieurs A. Il permet de donner au gabarit sa valeur sémantique.

Les types de mots

Il existe quatre types des mots :

  • Type V : Pronoms
  • Type C : Mots grammaticaux, grammatonymes
  • Type CC : Les jours, les prénoms, les onomatopées et les interjections
  • Type CCC : Les mots lexicaux

Il n'existe, en kelep, qu'un type de mot lexical, c'est la particule préposée qui permet de l'identifier :

  • Les adjectifs sont préposés aux noms
  • Les adverbes sont préposés aux verbes ou au adjectifs
  • Les verbes utilisent la particule verbale
  • Les noms sont précédés d'un article.

Syntaxe

Le Kelep utilise une syntaxe de type OSV à l'instar de la langue des signes.

Liens

Liens internes

Liens externes

Notes et références

Outils personnels