Kelgara

De Wikiaegis.

  Kelgara
(Pays des brumes)
 
Classification
 
Multivers : Multivers d'Ægis
Univers : Univers du ciel
Triade : Triade du ciel
Monde : Celosa
Astre : Negina
Contrée : Nepegaro
Domaine : Arpiane, Continentale, Dalawague, Grande Plaine, Vallées
Cité : La Tour-de-Bâgé
Lieu-dit : Kelgara, Dalawague, Flavia
Construction : aucune donnée
Organisation
 
Valeur : -
Statut :
Système :
Code :
Dirigeant :
Langue : arpitan
Monnaie : dokélo
Population : inconnue
Symbolique
 
Numéro :
Orientation :
Couleur :
Trigramme :
Runes :
Devise :

Kelgara, appelée en français la Grande Plaine, est l'une des plus grandes plaines du Nepegaro.

Sommaire

Étymologie

Vient de l'elko KEL (nuage) et GAR (pays). On traduit donc le nom par pays du brouillard ou des brumes (voir géographie > climat pour explication).

Géographie

La Grande Plaine est située au centre-est du Nepegaro et s'étend dans la province éponyme, Arpiane, les Vallées, Dalawague et Continentale.

Elle est quasiment encerclée par les montagnes : la Grande Montagne au nord et la Chaîne des Mélèzes au sud. À l'est, elle est délimitée tout le long par les collines du Levant, non loin de la mer. Comme son nom l'indique, c'est un pays plat, quoique légèrement vallonné.

Deux principaux fleuves, la Flavia et la Dalawague, la traverse.

Climat

Les montagnes entourant Kelgara ont une influence considérable sur son climat :

  • le climat est essentiellement semi-continental voire continental : en effet, l'air océanique parvient mal jusqu'à la plaine ;
  • les précipitations sont parfois arrêtées à l'ouest, ce qui explique pourquoi la plaine est assez sèche. En plus, le vent d'ouest peut parfois foehner puissamment la plaine, ce qui assèche encore plus l'air. Toutefois, les précipitations venant de l'est et les orages en été relativisent le sec ;
  • en automne et en hiver, brouillard et stratus se forment très facilement et persistent sans problème lors de conditions anticycloniques. Cela explique pourquoi les elkans, habitant sur les montagnes voisines, lui ont donné le nom de Kelgara, pays des brumes.

Les vents dominants de Kelgara sont le vent d'ouest, qui est toujours doux, parfois chaud et très sec (cf au-dessus), qui est souvent signe de beau temps et le vent d'est, frais, accompagné généralement de pluie. En hiver, un vent glacial de nord ou d'est souffle également parfois.

Géologie

Kelgara est un fossé d'effondrement (ou Graben), formé il y a environ 35 millions d'années. Cette plaine est alors envahie par l'eau et forme le lac kelgarien. Dans un premier temps, le milieu sédimentaire est agité, où se déversent de puissants cours d'eau ; des conglomérats et des sables se déposent donc, ce qui comble en grande partie la dépression. Puis il y a environ 30 millions d'années, le climat se réchauffe de manière importante. La chaleur, associée à une profondeur d'eau peu importante, conduit au dépôt de calcaires. Il y a 20-25 millions d'années, le climat est au plus chaud (de 6 à 8°C de plus qu'actuellement, en moyenne). Ce qu'il reste du lac subit une évaporation intense. Le milieu, sursaturé, est une saumure où des évaporites (=sels) sédimentent. Aujourd'hui, ces sels sont localement exploités.

Puis, le soulèvement de la Grande Montagne et de la chaîne des Mélèzes créée d'importants reliefs, si bien que de puissants cours d'eau se mettent en place, érodant les jeunes montagnes et se déversant dans la plaine. On observe donc, à partir d'environ 20 Ma et ce jusque vers 10 Ma, le dépôt de sables et de conglomérats fluviatiles.

Puis le climat se refroidit. Kelgara s'effondre à nouveau un peu à partir de 8,5 Ma. La sédimentation, assez calme, permet le dépôt de sables, de silts et d'argiles. L'époque comprise entre 12 et 6 millions d'années s'appelle le Kelgarien en raison des grandes superficies de sédiments de cette époque que l'on retrouve dans la plaine. Les collines du Levant cèdent au niveau de la Flavia et le lac se vide il y a 6 millions d'années.

Il y a 4,5 millions d'années, le climat se dégrade et les glaciers recouvrent les massifs montagneux du Nepegaro mais aussi les collines du Levant. Ceux-ci bouchent l'exutoire de la plaine et un lac de faible profondeur renaît pour une dernière fois, puis se revide une fois partis. Un nouvel exutoire, situé au niveau de la Dalawague, se forme à cette époque.

Histoire

Cœur de l'Arpitanie nepegarienne, la Grande Plaine a connu très tôt une colonisation latine. Malgré les caprices de son climat, elle fut dès l'origine un lieu propice à l'installation de plusieurs villes importantes — celles que l'on connaît aujourd'hui.

Notes


Kelgara.

Outils personnels