Kunbé

De Wikiaegis.

  Kunbé (Kunbe)  
Langue mère Langues de la Terre
Langue fille Odarique
Année de création 2000
Auteur Ziecken Azuris
Régulé par Académie elkanne
Nombre de locuteurs Humains
Parlé en Losda
Idéomonde associé Losda
Catégorie Système de cryptage
Typologie Cryptage mixte
Alphabet Latin
Lexique
Version 8.4


Le Kunbé est un système de cryptage complexe créé en 2000 par Ziecken Azuris. Il s'agit d'un code à cryptage mixte, mêlant substitution phonétique et règles de grammaire. Ce projet est donc à cheval entre une langue construite et un système de cryptage. Il s'agit du treizième projet du projet ELKO.


Sommaire

Historique

Dans la réalité

Le Kunbé est apparu le 20 novembre 2000 parallèlement à la conception de l'Éphésique dans la volonté de créer un système de cryptage aux allures d'une véritable langue afin de décourager les éventuels décrypteurs. Cependant, le temps a fait de ce système le plus complexe du projet ELKO car en plus des règles de cryptage s'ajoutent des règles de grammaire.

Le Kunbé s'est librement inspiré des langues germaniques et scandinaves. Bien que dans un premier temps ce soit les langues latines qui l’aient influencé.

Dans la fiction

Dans le Losda le kunbé est la langue des hommes.

Alphabet & prononciation

L’alphabet du Kunbé compte 29 lettres, 18 consonnes, 11 voyelles dont une diphtongue.


TABLEAU A REFAIRE : PAS A JOUR (de plus les allographies sont interdites aujourd'hui)

Lettre Allographie Prononciation Exemple Nom de la lettre Prononciation
A a a [a] arbre a [a]
Æ æ æ [æ] fat (anglais) æ [æ]
Å å å, ao [o] moteur å [o]
B b b [b] barque be [bɶ]
C c c [ts] tsar ce [tsɶ]
D d d [d] dalle de [dɶ]
E e e [e] écaille e [é]
F f f [f] feuille fe [ɶf]
G g g [g] garde ge [gɶ]
H h h ['] muet he ['ɶ]
I i i [i] iguane i [i]
J j j [dj] jeep je [djɶ]
K k k [k] case ke [kɶ]
L l l [l] lune le [ɶl]
M m m [m] musique me [ɶm]
N n n [n] nuit ne [ɶn]
O o o [ɔ] sol o [ɔ]
Ø ø ø, oi [ø] peu ø [ø]
P p p [p] pierre pe [pɶ]
R r r [ɐ] der (allemand) r [ɶr]
S s s [z] zeste se [ɶz]
T t t [t] terre te [te]
U u u [u] luge u [u]
Ů ů ů, uo [ɶ] soeur ů [ɶ]
V v v [f] four ve [fɶ]
W w w, v v [v] vie we [vɶ]
Y y y [y] mur y [y]
Z z z [ts] tsar zed [tsɶd]

Remarque : Les voyelles diacritées ne sont pas comptées dans l'alphabet du kunbé. On y trouve donc les voyelles traditionnelles  : A, E, I, O, U et Y mais aussi les voyelles Æ, Ø, Å et Ů. En effet, pour ces quatre dernières lettres, les deux lettres qui composent leur digrammes d'origines se sont soudées pour ne former qu'une seule voyelle.

Table vocalique

Voyelles seules Combinaisons vocaliques
commençant par A
Combinaisons vocaliques
commençant par E
Combinaisons vocaliques
commençant par I
Combinaisons vocaliques
commençant par O
Combinaisons vocaliques
commençant par U
Lettres trématées
Colonne I : Les brèves Colonne II : Les longues Colonne III : Les longues Colonne IV : Les brèves Colonne V : Les brèves Colonne VI : Les longues Colonne VII : Les brèves
A/a/ AA ou Á ou Æ
/æ/
AE
/ɛ:/
AI
/æ:/
AO ou Å
/ɑ/
AU
/ɑ:/
Ä
/ɛ/
E/ɜ/[1] ou /e/[2] EA
/ɪ:/
EE ou É
/e/[3]
EI ou È
/ɪ/
EO ou Ê
/ə/
EU
/ə:/
Ë
/ɜ/[4]
I/i/ IA
/ɨ:/
IE
/ʏ:/
II ou Í
/ɨ/
IO ou Î
/ʊ/
IU
/ʊ:/
Ï → Y
/ʏ/
O*/o/ OA
/ɔ:/
OE
/œ:/
OI ou Ò
/ɔ/
OO ou Ø
/ø/
OU
/ø:/
Ö
/œ/
U/u/ UA
/ʌ:/
UE
/y:/
UI
/ʌ/
UO ou Ů
/ʉ/
UU ou Ú
/ɯ/
Ü
/y/


Les colonnes fonctionnent par paires :

  • Colonne I et digrammes VR
  • Colonnes II et IV
  • Colonnes III et VII
  • Colonnes V et VI


  • Les sons brefs sont représentés par des voyelles simples ou diacritées
  • Les sons longs sont représentés par des digrammes (vocaliques ou vocaloconsantiques)

La lettre

Se prononce :

  • En début et centre de mot
  • En fin de mot
    • /ɜ/ après deux consonnes ou avant une sonante (L, M, N ou R)
    • /-/ muette dans les autres cas mais génère les diphtongues sur les lettres non diacritées.

Les diphtongues

Sont produite lorsque le mot se termine par une consonne suivie d'un E.

Les digrammes

Morphologie

Les adjectifs

Les adjectifs sont invariables et prennent le suffixe -te

Les adverbes

Les adverbes sont invariables et prennent le suffixe -tee

Les verbes

Les verbes prennent le suffixe -en à l'infinitif et ne se fléchssent pas sselon les personnes mais selon les temps et les modes.

Les noms

Les noms se terminent toujours pas une consonne et sont les seuls mots (avec les verbes) à être variables.

Grammaire

La conjugaison

  • Les modes :
    • L'indicatif :
    • L'infinitif : -en
  • Les temps :
    • Le présent : -e
    • Le passé : -ed
    • Le futur : -er
    • Le conditionnel : -em
    • Le subjonctif :
  • Les verbes réfléchis : -es

Syntaxe

Dictionnaire

Lexique

Voir aussi : Kunbé (lexique)

  • a elle
  • å il
  • en et
  • i je
  • in dans, à, en, au
  • met avec
  • ne non
  • net ne ... pas
  • niet rien, aucun
  • nur que, seulement, juste
  • on sur
  • ov de
  • ove partout
  • alors, donc, or, c'est pourquoi
  • ty afin que, pour, objectif
  • u tu
  • wia pourquoi
  • hvile parce que, car

Chiffres et nombres

Le système de numérotation n'est pas basée sur la transcription du français, mais sur une logique respectant l'écriture numérique.

  • 0 = Null
  • 1 = een
  • 2 = do
  • 3 = drij
  • 4 = hvater
  • 5 = zenk
  • 6 = sieks
  • 7 = saat
  • 8 = eit
  • 9 = nouw
  • 10 = dieks

Échantillon

Le texte de Babel (Livre de la Genèse, Ancien Testament)

Kunbé

1. De ål Aart sàrbens ov de sijm lang en muitte.
2. Så deflens toe de Horůt, de hümme dekobren e Flaan in de land ov Shinear en haviten då.
3. Ette dens: "Eh! molen bricke en keien foare ". De bricke toe feer en vitum toe murter.
4. "Eh! ette den, vaten ikke e biel en e oert doen de som toke seel. wen ikke e noen toe net esten oven Aart".
5. De SANGHOR neden for ben de biel en de oert hvot wabren de Adamswisse.
6. "Eh, de SANGHOR den, ette esten ål een foffle en een lang en det då ikke eene houber ! Nau, niet toe este toezk!
7. Eh, neden en vrughen hå ikke lang, toe net koenprens!
8. Så, de SANGHOR oven Aart en zesen bielen.
9. Så et donen de noen ov Babel wij dets då hvot de SANGHOR vrughed de lang ov ålsaart, en dets då deSANGHOR oven Aart.

Français

1. La terre entière se servait de la même langue et des mêmes mots.
2. Or en se déplaçant vers l'orient, les hommes découvrirent une plaine dans le pays de Shinéar et y habitèrent.
3. Ils se dirent l'un à l'autre: "Allons! Moulons des briques et cuisons-les au four". Les briques leur servirent de pierre et le bitume leur servit de mortier.
4. "Allons! Dirent-ils, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel. Faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre".
5. Le SEIGNEUR descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils d'Adam.
6. "Eh, dit le SEIGNEUR, ils ne sont tous qu'un peuple et qu'une langue et c'est là leur 1ère oeuvre! Maintenant, rien de ce qu'ils projetteront de faire ne leur sera inaccessible!
7. Allons, descendons et brouillons ici leur langue, qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres"!
8. De là, le SEIGNEUR les dispersa sur toute la surface de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville.
9. Aussi lui donna-t-on le nom de Babel car c'est là que le SEIGNEUR brouilla la langue de toute la terre, et c'est de là que le SEIGNEUR dispersa les hommes sur toute la surface de la terre.

Symbolisme

Constats & Objectifs

  • Constat : Il existe des similitudes morphologiques entre les langues
  • Objectif : Jouer de ces similitudes et donner au Kunbé l'apparence d'une langue vivante et non celle d'un traditionnel système de cryptage.

Le chiffre 2

Le chiffre 2 est omniprésent en Kunbé, il est à la base de la structure de la langue. Il apparaît à de nombreuses reprises dans la construction de la langue, voici quelques exemples :

  • 29 lettres dans l'alphabet (29°2)
  • 2 diphtongues ij et ei
  • 11 voyelles (11°2)
  • 11 voyelles brèves (11°2)
  • 11 voyelles longues(11°2)
  • 2 syllabes maximum par mot
  • 2 syllabes dans le mot "Kunbé"
  • La valeur référentielle du mot "kunbé" est 2

Liens

Liens internes

  • Petit dictionnaire de Kunbé

Liens externes

Notes

  1. En fin de mot
  2. En début et centre de mot
  3. en fin de mot
  4. En début et centre de mot

Outils personnels