La pouponnière du dieu solitaire

De Wikiaegis.

La pouponnière du dieu solitaire est le premier mythe fondateur commun aux mondes de Celosa et d'Ilaklos. Il raconte comment ces mondes ont été créés par le dieu Celose au sein d'un grand amas d'étoiles. Ce mythe a connu de très nombreuses versions ; la version présentée dans cette page est celle léguée par la civilisation neginienne. Cette version a de particulier qu'elle a été progressivement « contaminée » par le savoir scientifique accumulé par les Neginiens, et qu'elle mêle donc des éléments d'origine scientifiques et des éléments fantastiques.

Sommaire

Synopsis

Celose, qui est un dieu mineur au tempérament un peu solitaire mais créatif, doit partir du groupe de dieux auquel il était intégré, les Artisans d'Arloz, car il a de trop nombreux désaccords avec eux. Il s'isole alors au sein de l'univers du ciel et choisit une région de la galaxie d'Arloz riche en gaz pour créer une véritable pouponnière d'étoiles. L'une de ces étoiles au sein de ce nouvel amas d'étoiles est Celosa... et alors que débute la formation de ses planètes, un autre dieu mineur, Lodin, vient importuner Celose. Lodin provoque la naissance de Lodinia, une petite étoile rouge... Celose, furieux, exile ce dieu dans un autre monde encore en pleine formation ; ce monde comptera bientôt plusieurs étoiles, c'est le monde d'Ilaklos. (modifier)

Le mythe

  La pouponnière du dieu solitaire  
Classification
 
Format : Mythe fondateur
Genre : Fantastique
Registre :
Type : Mythe
Fiche technique
 
Année : 2018-2019
Auteur : Romuald
Code-récit : M 002-CEL
M 001-LAK
Statut : Bloqué
Contexte
 
Époque :
Lieux : monde de Celosa, monde d'Ilaklos
Personnages : Artisans d'Arloz, Celose, Lodin
Objets : souffleuse stellaire

Première partie : La compagnie des Artisans d'Arloz

Celose n'était qu'un dieu mineur parmi tant d'autres. Il était réputé pour sa culture ses connaissances, ce que ses semblables lui reconnaissaient volontiers. Mais plus que tout, il aimait créer. Alors quand la dispersion[1] a commencé, il était particulièrement ravi. Il allait pouvoir enfin appliquer ses nombreuses idées afin de contribuer au peuplement de l'univers.

Très rapidement, un groupe de dieux travaillant sur les même projets se constitua. Ils se nommèrent les Artisans d'Arloz. Il y avait d'abord Celose qui apportait son savoir bien sûr, mais aussi la sage Bipchoude qui supervisait les projets et modérait leurs ardeurs, Kanibone qui créait les roches à partir du magma et les assemblait entre elle pour créer les astres, la meneuse de l'eau Lalaquite qui humidifiait ces mondes arides, la déesse de la nature et de l'abondance Ilabane qui fertilisait les bonnes planètes et enfin le belliqueux Lodin qui animait ces nouveaux mondes. Il fallait d’abord qu'ils se concertent sur la marche à suivre. Et les idées de Celose furent jugées trop ambitieuses et novatrices par ses confrères. Il devait se contenter de déployer son savoir afin que les mondes créés soient viables. Déjà qu'à l'origine Celose a du mal à collaborer avec autrui, alors quand la seule chose qu'il reçoit, c'est de l'opposition, il est vraiment frustré. Ses compagnons lui accordèrent malgré tout un peu de liberté sur certaines planètes ou projets mineurs, donc finalement il s'en contentait.

Alors que les Artisans d'Arloz cherchaient un nouveau lieu pour leur prochain projet, Celose remarqua une région riche en combustible stellaire[2]. Il émit alors l'idée qu'ils pourraient en profiter pour créer plein de mondes simultanément, et qu'ils auraient chacun leur particularité ; chaque dieu pourrait s'occuper de différents mondes. Ses compagnons s'y opposèrent immédiatement : c'était bien trop compliqué à mettre en place. Ils préféraient travailler sur un monde à la fois, et surtout tous ensemble. Mais Celose persista, débattit de longues minutes avec les autres... face à son entêtement, Bipchoude lui jeta un sort qui le réduisit au silence.

Deuxième partie : La quête de Celose

Le sort de magie que Bipchoude jeta à Celose n'était pas très puissant et il put l'annuler assez facilement. Mais le message qu'on lui a fait passer était clair et ce rejet rendit fou de rage Celose. Il quitta alors la guilde immédiatement, non sans avoir proféré de nombreuses injures au passage, qui surprirent tous ses (désormais) anciens compagnons... Bipchoude tenta de s'excuser en le rattrapant, mais c'était trop tard, son départ était inévitable.

Celose entreprit alors de réaliser sa propre quête. Il voulait modéliser un groupe entier de mondes à son image, qui soient assez diversifiés, complexes et qui surtout lui plairaient. Il trouva lui-même que c'était vraiment ambitieux, mais c'était la seule condition pour qu'il puisse trouver satisfaction et repos. Après plusieurs semaines d’errance au sein d'Arloz, il trouva une belle nébuleuse riche en combustible stellaire[2]. En plus, elle était suffisamment isolée par rapport au reste de la galaxie pour s'assurer qu'il y soit tranquille.

Celose possède un souffle divin, dit le « souffle magique ». Il est tellement puissant qu'il est capable de créer ex-nihilo une étoile, pour peu qu'il y ait du combustible stellaire de disponible. Malheureusement, son souffle n'était pas assez puissant pour illuminer toutes les étoiles dont il avait besoin, car Celose avait malgré tout ses propres limites physiques. Il devait y trouver une solution avant de démarrer son travail.

Troisième partie : À la recherche d'un nouveau souffle

C'est alors que Celose eut l'idée d'une souffleuse, qui rendrait son pouvoir beaucoup plus puissant. Il espérait également qu'elle soit enchantée par un mage pour la rendre encore plus efficace. Mais il devait trouver des artisans capables de fabriquer une telle machine.

Il écrivit donc une petite annonce, qu'il posta de manière effrénée dans tous les hubs galactiques qu'il connaissait :

Moi Celose, Dieu mineur, créateur d'habitats depuis la début de la Dispersion, ayant largement fait mes preuves,
Requiert Artisans pour fabriquer une souffleuse qui me permettra d'engendrer une nouvelle colonie comme vous n'en aviez jamais vu auparavant.
Si vous remplissez les conditions, contactez-moi à l'adresse suivante : (le temps qui passe l'a effacée, elle est devenue illisible)
Merci d'avance.

Mais les semaines passèrent et il n'obtint aucune réponse favorable. Progressivement, la déprime l'envahit, et il continua à errer de hub en hub. Il était sur le point de renoncer. Le hub ARL-X42-Y7-Z336 n'en était qu'un parmi tant d'autres. Pourtant, alors qu'il s'apprêtait à quitter ce hub tout à fait banal, il fut abordé par trois nains. Le premier l'interpella :

- B'jour, c'est vous Céloje ? On a beaucoup de chance de tomber sur vous vous savez ! On a vu votre annonce, mais c'est pas très précis. Alors, moi, Grimlé, avec mes frères Grimpo et Grimnu, j'me dm'andais de quoi l'en retournait quand vous parlez de "chouffleuje".
Celose, très surpris, croyait au début qu'ils faisaient erreur et qu'ils se trompaient de personne. Oui, il avait vraiment perdu espoir... après quelques longues secondes où il réalisa qu'il était bien le "Céloje" en question, il leur répondit :
- Ah ! eh bien oui, c'est bien moi en effet. Je suis surpris que vous ne compreniez pas mon annonce, je pensais qu'elle était assez claire par elle-même (c'est peut-être pour ça que je n'ai eu aucune réponse... ?).

Il il leur expliqua ensuite sa situation, ce qu'il souhait faire et comment. Les nains semblaient impressionnés et tout à la fois autant intéressés. Enthousiaste, le troisième frère, Grimnu, lui annonça :
- Vous en faites pas m'sieur, on est vos hommes d'la situation ! Moi chuis verrier, donc la soufflerie ça m'connaît, et mes frères ils font des outils et des armes d'puis des années aussi ! Si vous pensez qu'on fait l'affaire, suivez-nous sur not' planète !
- On en connaît tout un rayon ! Machines, outils, armes, et même les plus simples ustensiles, c'est notre dada ! Confirma Grimpo.

Celose ne réfléchit pas plus longtemps. Il les suivit immédiatement.

Quatrième partie : La planète aux quatre contrées

Cinquième partie : Naissance de la pouponnière

Sixième partie : Un perturbateur bien pénible

Septième partie : Une bataille douloureuse

Huitième partie : L'exil forcé de Lodin

Autour du mythe

Notes

  1. Cinquante-neuvième mythe du heaume d'Ægis
  2. 2,0 2,1 C'est une manière qu'ont les Neginiens de désigner les nuages moléculaires, les régions où se formeront les futures étoiles.

Lieux

Personnages

Objets

Liens

Outils personnels