Nenarun

De Wikiaegis.

  Nenarun (Nena Runo)  
Langue mère
Langue fille
Année de création 2001
Auteur Ziecken Azuris
Régulé par Académie elkanne
Nombre de locuteurs
Parlé en
Idéomonde associé Losda
Catégorie Idéolangue artistique
Typologie Langue mixte
Alphabet latin, numérique
Lexique indéterminé
Version

Cet article provient Idéopédia l'encyclopédie des langues construites.


Le Nenarun ou Nénarun est une langue artificielle créée en 2001 par Ziecken Azuris. Ce projet linguistique est le quinzième du projet ELKO. Il s'agit d'une langue construite inachevée qui crée ses mots à partir de tables de références utilisées principalement en arithmomancie et en numérologie. La Kabbale et la runologie entrent aussi dans l'élaboration de la structure de cette langue.

Sommaire

Historique

Le Nenarun a été élaboré le 3 décembre 2001. A ses débuts la structure de cette langue ne se basait que sur la numérologie et l'arithmomancie, puis d'autres théories et croyances sont venues s'y ajouter.

Le Nenarun était à la base un système de cryptage appelé Amarrique mais s'est progressivement complété jusqu'à devenir une langue à part entière presque 3 ans après. Très discrète dans le projet ELKO cette langue a su toutefois y trouver sa place et devenir au fil des années une langue mystique utilisée pour ses propriétés numérologiques.

Le nom "Nenarun" provient du nom de la 25ème rune du futhark, utilisé jusqu'alors par l'Urque.

Alphabet et prononciation

L'alphabet du Nenarun est uniquement constitué de chiffres. Il ne compte donc que 10 caractères. En fonction de la position qu'ils ont au sein du mot

  • 1 se prononce "n" ou "u" [ou bref]
  • 2 se prononce "d" ou "e" [é bref]
  • 3 se prononce "r" ou "i" [i bref]
  • 4 se prononce "k" ou "o" [o bref]
  • 5 se prononce "g" ou "ü" [ou long]
  • 6 se prononce "l" ou "ë" [é long]
  • 7 se prononce "t" ou "ï" [i long]
  • 8 se prononce "m" ou "ö" [o long]
  • 9 se prononce "h" ou "a" [a bref]
  • 0 se prononce "h" ou "ä" [a long]

Autres symboles :

Se plaçant et se prononcent en fin de mots :

  • + se prononce "ch" comme dans château
  • - se prononce "j" comme jupe

se plaçant et se prononçant entre deux mots :

  • x se prononce "y" comme dans yourt

Alphabet numérique et translitération latine

A la base on utilise un alphabet numérique pour transcrire le Nenarun. Toutefois il existe une transliterration latine basée sur la prononciation des chiffres. Le choix de l'alphabet vous revient.

Voyelles longues et voyelles brèves

En Nenarun on fait la distinction entre les voyelles brèves et les voyelles longues. Cette différence est marquée sur la translitération latine au moyen des trémats pour les voyelles longues et de rien pour les brèves.

Morphologie

La création de mots suit une procédure assez particulière car on utilise des tables de références. Très prisée en numérologie, elles sont capitale en Nenarun.

Les tables de références

En Nenarun les mots sont construits à partir de tables de références. Au nombre de neuf, ces tables de références ou runa kiho permettent de trouver le concept le plus adéquat. A chaque table de 4 lignes et de 9 colonnes est associé un alphabet.

  • Table de reférence n°1 : alphabet numérique (numérologie, arithomancie)
  • Table de reférence n°2 :
  • Table de reférence n°3 : alphabet runique (Futhark, runologie)
  • Table de reférence n°4 :
  • Table de reférence n°5 :
  • Table de reférence n°6 : alphabet latin (Alphabet de Tripoli)
  • Table de reférence n°7 :
  • Table de reférence n°8 :
  • Table de reférence n°9 : alphabet hébreu (Kabbale)

Procédure de création de mot

Après avoir repéré le concept désiré, il suffit de noter les coordonnées de la grille :

  • n° de colonne
  • n° de ligne
  • n° de table de référence :
  • nature et fonction du mot (> paragraphe suivant)

ex : 4199 porte

Cela signifie que le concept porte se trouve dans la quatrième colonne, dans la première ligne de la neuvième table de référence. Pour faciliter les recherche il existe un dictionnaire des concepts donnant rapidement les 3 premiers chiffres pour tous les concepts désirés.

Nature et fonction des mots

La nature et la fonction des mots est définie par le quatrième chiffre.

  • 1 définit les
  • 2 définit les adverbes
  • 3 définit les verbes
  • 4 définit les (pro)noms
  • 5 définit le singulier
  • 6 définit les mots outils
  • 7 définit les amplicateurs verbaux
  • 8 définit le pluriel
  • 9 définit les adjectifs
  • 0 définit les amplificateurs adjectivaux

Grammaire

La grammaire du Nenarun est assez intuitive. Etant donnée qu'il n'y a pas de règle précise, pas de conjugaison, pas de flexion, pas de déclinaison.

Les amplificateurs

Les amplificateurs, qu'ils soient verbaux ou adjectivaux sont très utilisés en nenarun.

ex : huna altruiste hunä très altruiste

La ponctuation

La ponctuation nenarune est assez particulière, elle se place de part et d'autres des séquences numériques concernées mais ne se prononce qu'à la fin.

  • le point (.) est utilisé entre chaque mot pour marquer la séparation
  • les deux points (:)sont utilisées pour le début et la fin de phrase
  • les chiffres sont entre < et >.
  • le plus (+) marque les synonymes
  • le moins (-) marque les antonymes
  • la bulle (°) est utilisée pour marqué la somme numérologique
  • le fois (x) marque le lien entre deux concepts
  • le slash (/) est utilisé comme parenthèses

Chiffres et nombres

Pour compter en Nenarun il n'y a que dix chiffres à connaître. La prononciation des nombres suit la même règle que celle des mots : on alterne les consonnes et les voyelles.

  • 0 = hä
  • 1 = nu
  • 2 = de
  • 3 = ri
  • 4 = ko
  • 5 = gü
  • 6 = lë
  • 7 = tï
  • 8 = mö
  • 9 = ha

ex : 312 rud

Lexique

Le vocabulaire se crée à partir de concepts au sens très large, c'est le contexte on les associations de concepts qui permettent d'en préciser le sens

  • duno relation
  • dunë et
  • nena numérique
  • neno chiffre, nombre
  • huna altruiste
  • nuno je, moi
  • nuno- tu, toi
  • kuho porte
  • kuhi ouvrir la fenêtre

Exemple de texte

en cours de traduction

LE TEXTE DE BABEL (Livre de la Genèse, Ancien Testament)

1. La terre entière se servait de la même langue et des mêmes mots. 2. Or en se déplaçant vers l'orient, les hommes découvrirent une plaine dans le pays de Shinéar et y habitèrent. 3. Ils se dirent l'un à l'autre: "Allons! Moulons des briques et cuisons-les au four". Les briques leur servirent de pierre et le bitume leur servit de mortier. 4. "Allons! Dirent-ils, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel. Faisons-nous un nom afin de ne pas être dispersés sur toute la surface de la terre". 5. Le SEIGNEUR descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils d'Adam. 6. "Eh, dit le SEIGNEUR, ils ne sont tous qu'un peuple et qu'une langue et c'est là leur 1ère oeuvre! Maintenant, rien de ce qu'ils projetteront de faire ne leur sera inaccessible! 7. Allons, descendons et brouillons ici leur langue, qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres"! 8. De là, le SEIGNEUR les dispersa sur toute la surface de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. 9. Aussi lui donna-t-on le nom de Babel car c'est là que le SEIGNEUR brouilla la langue de toute la terre, et c'est de là que le SEIGNEUR dispersa les hommes sur toute la surface de la terre.

Idéomonde associé : Le Losda

Le Nénarun est la langue parlée par les nains du Losda.

Site de référence

Outils personnels