Polarité runique

De Wikiaegis.

Dans le tableau ci-dessous sont classées les vingt-quatre runes d’écriture. Les lignes permettent d’observer l’aspect technique de celles-ci. Les colonnes mettent en évidence leurs rapports morphologiques. Cela signifie que toutes les runes appartenant à une même colonne ont un fonctionnement et une forme très proches. Cette ressemblance a été utilisée pour structurer la langue. Par ailleurs, l’ensemble de ces données n’est bien évidemment pas à connaître par cœur. Elles ne sont juste là qu’à titre d’information. Toutes les runes fonctionnent par paire[1], chaque rune correspond à une autre et vice-versa, c’est ce que l’on appelle la polarité runique, ces fondements sont basés sur la loi de Verner.


Type de lettre Colonne 1 Colonne 2 Colonne 3 Colonne 4 Type de lettre
Les voyelles fortes a o u w Les voyelles fortes
Les voyelles faibles ė e i j Les voyelles faibles
Les consonnes sourdes p t k s Les consonnes sourdes
Les consonnes sonores b d g z Les consonnes sonores
Les hagas f þ x h Les hagas
Les consonnes sonantes r m n l Les consonnes sonantes

Notes et références

  1. Les deux lettres constituants cette paire sont superposées dans le tableau de polarité runique. Ainsi les glides W et J forment une paire tout comme les consonnes K et G.
Outils personnels