Le heaume d'Ægis : La force juvénile (S1E4)

De Wikiaegis.

Version du 11 août 2020 à 15:28 par Ziecken (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Introduction


Le heaume d'Ægis : Aux origines d'un multivers

Le créatif Le réceptif La difficulté initiale La force juvénile L'attente Le conflit L'armée La solidarité Le pouvoir d'apprivoisement du petit La marche La paix La stagnation La communauté avec les hommes Le grand avoir L'humilité L'enthousiasme La suite Le travail sur ce qui est corrompu L'approche La contemplation Mordre au travers La grâce L'éclatement Le retour L'innocence Le pouvoir d'apprivoisement du grand Les commissures des lèvres La prépondérance du grand L'insondable Le feu L'influence La durée La retraite La puissance du grand Le progrès L'obscurcissement de la lumière La famille L'opposition L'obstacle La libération La diminution L'augmentation La percée Venir à la rencontre Le rassemblement La poussée vers le haut L'accablement Le puits La révolution Le chaudron L'ébranlement La montagne Le développement L'épousée L'abondance Le voyageur Le doux Le lac La dispersion La limitation La vérité intérieure La prépondérance du petit Après l'accomplissement Avant l'accomplissement

Chroniques du Losda Récits du monde du Losda
 


Sommaire

Synopsis

Les esprits s'unirent à la matière et donnèrent ainsi naissance à une nouvelle race : les élémentaires. Ceux-ci se répandirent dans les univers qu'ils baptisent au passage.

Mythe

   
Classification
 
Format : Mythe : Mythe fondateur
Genre : fantastique
Registre : onirique
Style : narratif
Fiche technique
 
Année : 2020
Auteur : Ziecken
Code-récit : LHDAS1E4
Statut : bloqué
Contexte
 
Époque : Premier âge
Lieux : Multivers d'Ægis, univers
Personnages : esprits, Élémentaires
Objets :

La naissance des élémentaires

Les esprits passèrent beaucoup de temps à réfléchir à la manière de s’adapter à leur nouvel environnement. La solution trouvée fut de s’unir à ce qui existait déjà en ce bas monde : à savoir la matière. Ils deviendraient des êtres à moitié matériel et à moitié spirituel. Et cette idée les conduira bien plus loin qu’ils ne l’auraient envisagé.

Les esprits ne parlent pas mais communiquent par la pensée, et, unis chacun les uns aux autres tel un égrégore l’idée fit le tour des univers instantanément. Les orbes se mirent aussitôt à la tâche en tentant de s’unir à la matière.

Et, c’est ainsi que naquirent les élémentaires, les premiers être faits de matière et investis, d’un esprit. Bien des esprits restèrent sous leur forme d’orbes mais beaucoup achevèrent cette nouvelle évolution spirituelle. L’esprit avait investi la matière pour lui donner une âme.

Quatre types d’élémentaires virent le jour.

Tout d’abord, les esprits rencontrèrent la terre puisque la densité physique les faisaient s’y coller par la pesanteur et c’est ainsi que naquirent les élémentaires de terre. Ils pouvaient prendre la forme et l’aspect de leur choix, grandir ou se réduire en taille selon leur volonté et se déplaçait par simple contact via la terre, la roche ou les minéraux.

Puis, les esprits se mêlèrent à l’air pour donner naissance aux élémentaires d’air. Cette union leur donna une telle liberté qu’ils gagnèrent en liberté et investirent toutes les atmosphères, les cieux et les gaz.

Les esprits s’unirent ensuite à l’eau et aux liquides qui recouvraient certaines des planètes, c’est ainsi que vinrent les élémentaires d’eau. Moins libres que les élémentaires d’air, ils jouissaient d’une liberté sans pareil voguant au gré des océans.

Enfin, naquirent les élémentaires de feu. Omniprésents dans les étoiles mais quasiment absents des planètes. La particularité des élémentaires de feu est qu’ils meurent une fois le feu éteint.

Un élémentaire ne meurt que lorsque le support matériel qui le constitue ne se désagrège, l’esprit qui y est contenu est alors libéré. Les élémentaires de feu sont donc les plus susceptibles de disparaître c’est pourquoi ils sont très rares.

Les autres élémentaires peuvent aussi disparaître, mais c’est beaucoup plus difficile car avant de désagréger la matière, il faut l’isoler pour éviter que la matière animée ne contamine la matière inerte. L’esprit élémentaire pouvant circuler dans la matière tant qu’elle est de même nature.

Comment conserver les élémentaires de feu sur les planètes, leur existence étant chaque fois brève et intense. Bientôt la solution serait trouvée, mais c’est une autre histoire…

La dispersion des élémentaires

Les élémentaires sont désormais là, au cœur de cet ensemble gigantesque. Mais quel est leur rôle ? Quelle est leur mission ? Ils savent qu’ils ont une fonction précise qui les attend, mais n’en connaissent pas encore la nature exacte. Ils se doute qu’ils jouiront d’une destinée hors du commun mais il leur impossible pour le moment d’en dessiner les contours.

Les élémentaires, tout comme les esprits fonctionnent en égrégore, cela signifie qu’ils sont interconnectés et peuvent si le souhaitent entrer en contact avec les autres. Mais à la différence avec les esprits, qui eux, peuvent entrer en contact au travers des différents univers et des différents plans, les élémentaires ne peuvent, quant à eux, entrer en contact qu’avec les élémentaires de leur univers.

Ce manque de communication entre les univers va également contribuer à faire en sorte que les univers vont peu à peu développer des lois physiques bien différentes les uns des autres. Mais c’est également ce qui va être à l’origine de la magie.

Pour éviter de disparaître les élémentaires doivent se multiplier et se répandre dans tous les mondes et dans tous les univers. Ils doivent être présent dans chaque recoins du multivers d’Aegis pour ne pas sombrer dans le Néant.

Dans chaque univers, les élémentaires usent de stratégies différentes pour investir leur nouvel environnement. Mais, ce qui les rassemble c’est la

Toute la matière d’un univers n’est pas forcément animée d’un élémentaire. Elle n’est à considérer que comme le support qui permet aux élémentaire de se déplacer. Ceci, à la manière du feu qui se répand par contact.

Les élémentaires de terre ne peuvent se déplacer que via la terre et la roche, ils ne parcourent pas les océans mais les franchissent par en-dessous.

Les élémentaires d’air sont ceux qui ont le plus de faciliter pour se déplacer, ils se déplacent via l’air ou les gaz. Ils ne peuvent pas entrer en contact avec les poches de gaz.

Les élémentaires d’eau se déplacent goutte après goutte, ils parcourent aisément les mers et océans à condition qu’ils soient en contact les uns avec les autres. Dans le cas contraire, ils utilisent la pluie pour se rendre là où le déplacement par contact direct est impossible.

Enfin, les élémentaires de feu, les plus insaisissables se déplacent via les flammes et les incendies, mais lorsque le feu s’éteint les élémentaires qui l’habitent disparaissent avec lui.

Il fallait absolument que les élémentaires de feu parviennent à survivre comme le font leur congénères, c’est ainsi qu’ils donnèrent naissance aux étoiles, illuminant ainsi tous les univers et c’est ainsi que les cieux se parèrent d’une infinité d’étoiles.

Le baptême des univers

Les planètes abritaient les élémentaires et les étoiles s’animaient de lumière grâce aux élémentaires de feu. Ceux-ci avaient désormais trouvé des refuges où leur existence ne serait pas compromise. Mais, éloignés de l’action, les élémentaires de feu avaient besoin de jouer un rôle au sein de cette aventure, et leur première action fut le baptême des univers.

Les huit univers étaient prêt à accueillir la vie mais ne portaient pas encore de nom, peut-être était-il temps de les baptiser.

Le premier univers prit le nom du premier élément et fut nommé « l’univers de la terre ».

Le deuxième univers prit le nom du deuxième élément et fut nommé « l’univers de l'air » avant d’être rebaptisé « univers du ciel ». Aujourd'hui, il porte les deux noms mais retenons qu’il est plus connu sous sa deuxième appellation.

Le troisième univers prit le nom du troisième élément et fut nommé « l’univers de l'eau ».

Le quatrième univers prit le nom du quatrième et dernier élément et fut nommé « l’univers du feu ».

Pour nommer les quatre derniers univers, les élémentaires durent s’unirent entre eux.

Et c’est ainsi que le cinquième univers fut nommé « univers de la montagne » car il fut issu de l’union des élémentaires de terre et des élémentaires d’air.

Le sixième univers fut nommé « univers du bois et du vent » car il fut issu de l’union des élémentaires d’air et des élémentaires de feu.

Le septième univers fut nommé « univers du marais » car il fut issu de l’union des élémentaires d’eau et des élémentaires de terre ».

Le huitième et dernier univers fut nommé «  univers du tonnerre » car il fut issu de l’union des élémentaires de feu et des élémentaires d’eau.

Voilà à présent nommés les huit univers matériels qui demeurent désormais au côté de l’univers univers spirituel : l’œil d’Aegis.

Le Décor était en place. Les plans étaient stabilisés, les univers étaient baptisés, et les planètes se formaient une à une en vue d’accueillir un jour quelque chose de plus fragile et de plus essentiel : la vie.

Les élémentaires de feu avaient, à présent, contribué à leur première œuvre, il leur fallait désormais participer à quelque chose de plus concret. Et c’est ainsi qu’ils aller former les premières planètes.


Les récits du monde du Losda









Voir aussi : Portail du monde du Losda

 

Outils personnels