Description du système ELS

De Wikiels.

Le système E.L.S. ("Écriture pour Langues des Signes") est un système de cryptage universel des langues signées. Conçu en 2007 par Ziecken Azuris, le système E.L.S ou plus simplement ELS est avant tout destiné à offrir à la communauté sourde une écriture spécifique à leur langue et à leurs besoins tout en facilitant l'apprentissage et le classement des signes.


Le système ELS

CodificationDescriptionFonctionnementHistoriqueNotations des langues signéesParamètres

 


Sommaire

[modifier] Historique

voir : Historique du système ELS

[modifier] Étymologie

Le système E.L.S. peut à la fois signifier "Écriture pour Langues des Signes" et "Écriture pour Langues signées". On parle aussi de système ELS ou plus simplement d'ELS. Lorsque l'on évoque le système ELS adapté à une langue il suffit d'ajouter la consonne adéquate : ELSF pour écriture de langue des signes française.

[modifier] Genèse

Ziecken découvre la langue des signes française en 1996 par le biais de deux jeunes filles sourdes ayant rejoint sa classe de seconde. Il apprit ses premiers signes en observant l'interface de communication chargé d'interpréter les cours. Peu à peu, il se rapproche des différents sourds de son lycée et entame l'apprentissage de la langue des signes à leur contact. En 1998, il débute l'apprentissage de la langue des signes à l'institut des jeunes sourds de la Malgrange à Jarville. Ces durant des cours que Ziecken commence à réfléchir à une technique de prise de note pour la langue des signes et mis ainsi au point la notation partielle.


Après deux ou trois ans d'apprentissage, il abandonne les cours pour se consacrer à l'apprentissage sur le terrain, qui s'avère plus rapide. Par la suite il participe à la création d'une association visant à réunir les sourds et les entendants dans des projets communs : Cri&rex puis parallèlement il donne des cours de langue des signes dans une autre association Les comédiens de l'horizon.

C'est face aux difficultés rencontrées par les apprenants LSF à lire les images représentant les signes des dictionnaires bilingues que Ziecken eut l'idée de créer un système plus précis et plus rapide. L'apprentissage d'autre langues en parallèle et donc l'usage de dictionnaires classiques à confirmer le fait qu'il fallait une écriture aux langues signées, afin de disposer des mêmes avantages que toutes les autres langues.

En 2007, les premiers essais ont abouti à une première version qui continue aujourd'hui encore à se perfectionner.

[modifier] Le système ELS

[modifier] Constat

Imagineriez vous un instant vous exprimez en français à l'oral et en russe à l'écrit tout simplement car il n'existerait pas d'autre moyen de vous faire comprendre ou de laisser des traces dans votre propre langue ? Et bien c'est le constat que l'on fait avec la langue des signes. Une langue riche, qui dispose de sa propre grammaire et de sa propre culture mais dont les locuteurs se doivent de passer par une langue étrangère à l'écrit.

Le système ELS a donc pour but de combler cette lacune. De proposer aux sourds du monde entier, une manière universelle de retranscrire leur langue des signes. Leur offrir la possibilité d'écrire dans leur langue de disposer de dictionnaire, de livres, de journaux, de sous-titrages dans leur langue et non dans la langue du pays auquel ils appartiennent.

Naturellement, les sourds de chaque pays tendraient vers un bilinguisme prononcé, mais ils auraient le choix, d'écrire ou non dans leur langue, et c'est bien là toute la différence.

[modifier] Une innovation ?

D'autres projets ont tenté, par le passé, de fournir une écriture aux langues signées, mais les systèmes n'ont jamais vraiment fonctionné. Ces systèmes, n'utilisaient pas l'alphabet latin , comme c'est le cas pour le système E.L.S. mais des signes. Différentes système de notation ont ainsi vues le jour.

Le système ELS se démarque de ses projets par la volonté d'une plus grande accessibilité, en utilisant le système d'écriture le plus répandu et le plus accessible. Ce système utilise également beaucoup la logique et la déduction et souhaite surtout s'aligner sur les autres systèmes d'écriture, afin de proposer des mots et non des pictogrammes pour ainsi envisager la publication de livres et de dictionnaires.

[modifier] Fonctionnement

Voir aussi : Codificiation du système ELS

Contrairement à ce que beaucoup de gens semblent penser, la langue des signes ne se limite pas à l'épellation des mots au moyen de la dactylologie. Chaque mot et chaque concept de la langue dispose de son propre signe, y compris les noms propres. On apprend les signes comme on pourrait apprendre les mots d'une langue orale.

Certains signes se font sur le nez d'autre près du menton, certains sont rapides, d'autres lents, ces différences significatives sont appelés paramètres. Chaque signe utilise plusieurs paramètres :

Le système ELS codifie chacun de ses paramètres au moyen de lettres et d'accents afin de former des mots, lisibles et prononçables. Le système ELS permet donc de disposer d'une langue signée, d'une langue écrite et d'une langue orale, ce n'est pas rien. On se rapproche de la notion de langue universelle.

Le système ELS ne crée pas de mots, il se contente de retranscrire les mots, la syntaxe et la grammaire utilisée par les langues signées. Cela fonctionne un peu comme le solfège : le système ELS est à la langue des signes ce que le solfège est à la musique.

[modifier] Intérêts et avantages

Le système ELS offre plusieurs avantages :

  • Il est adaptable à toutes les langues des signes.
  • Il permet de considérer les langues gestuelles au même titre que les langues orales.
  • Il allège les dictionnaire bilingue et en facilite la lecture.
  • Il offre l'opportunité aux personnes sourdes et malentendants d'écrire dans leur langue, et ce en préservant toute la finesse de la langue.

[modifier] Sources

  • Écrire les signes, Marc Renard, éditions du Fox, 2009
Outils personnels